Échange sur les bilans intermédiaires à l’École fondamentale

Le 5 juin 2012, la ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Mady Delvaux-Stehres, a reçu des représentants des syndicats SEW et SNE pour un échange sur l’utilisation des bilans intermédiaires à l’École fondamentale.

Introduits par la réforme en 2009-2010, les bilans intermédiaires ont progressivement remplacé les bulletins traditionnels. Ils sont actuellement utilisés aux cycles 1, 2, 3 et 4.1, et seront étendus au cycle 4.2 à la rentrée 2012-2013.

De commun accord avec les syndicats, le ministère avait adapté les bilans intermédiaires dès l’année scolaire 2011-2012. Lors de la réunion du 5 juin, les représentants du SEW et SNE ont exprimé de nouvelles doléances par rapport aux bilans adaptés. Ils ont notamment mis en question la fonction principale des nouveaux outils, à savoir la documentation de la progression des apprentissages. Les syndicats ont remis à la ministre une proposition d’un nouveau modèle de bilan intermédiaire, fondé sur un concept radicalement différent.

Mady Delvaux-Stehres s’est déclarée prête à continuer l’échange avec les syndicats et d’approfondir l’analyse des vécus sur le terrain. Elle a rappelé sa décision de ne pas changer les bilans intermédiaires en 2012-2013, pour assurer aux enseignants et aux parents la stabilité et le temps nécessaires pour s’approprier les nouveaux outils. La ministre a également tenu à rappeler que la documentation de la progression des apprentissages est inscrite dans la loi de 2009, et continuera d’être au cœur de l’évaluation à l’École fondamentale.

  • Mis à jour le 05-06-2012