Lancement de la campagne « Apprendre à mieux écrire, lire ou calculer »

Lors d’une conférence de presse le 19 septembre 2013 à l’Institut national des langues, la ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Mady Delvaux-Stehres, a présenté la campagne Apprendre à mieux écrire, lire ou calculer. Le lancement de celle-ci s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation du 8 septembre et de la rentrée scolaire 2013-2014.Conf-abcd 018

Au Luxembourg comme dans bien d’autres pays européens, on estime à environ 7 % le taux des adultes qui n’ont pas les compétences de base nécessaires pour participer pleinement à la vie professionnelle, civique, culturelle et sociale.

Il s’agit de personnes qui ont été scolarisées au Luxembourg ou à l’étranger, mais qui ne maîtrisent pas ou plus les compétences de lecture ou d’écriture, ainsi que d’adultes immigrés non ou peu scolarisés dans leur pays d’origine, ou ne maîtrisant pas l’alphabet latin.

Depuis plus de 30 ans, l’Éducation nationale offre à ces adultes une seconde chance: les cours d’instruction de base. Or, le nombre de participants à ces cours (quelque 200 adultes par an, répartis sur 12 formations) est largement en-deçà du nombre d’apprenants potentiels visés.

Pour informer l’opinion publique sur l’ampleur de ce phénomène encore tabou dans notre société et pour encourager les adultes concernés à participer aux cours, le ministère de l’Éducation nationale lance la campagne Apprendre à mieux écrire, lire ou calculer.  

Les actions d’information et de sensibilisation visent à la fois les apprenants potentiels et les personnes et institutions en contact avec eux. Elles comprennent :

  • un numéro d’appel gratuit (8002 4488), qui informe et guide les personnes intéressées vers un cours approprié, tout en garantissant l’anonymat,
  • trois cartes postales, mentionnant les offreurs de formation, le numéro d’appel et le site Internet,
  • un site internet www.abcd.lu qui sera développé au cours de la campagne.

Les offreurs de cours d’instruction de base sont listés dans le dossier de presse téléchargeable ci-après. Les intéressés peuvent aussi appeler le numéro gratuit 8002 4488, où une personne les informe sur l’offre des formations et les guide vers un cours dans lequel il reste des places.

En principe, les nouveaux apprenants peuvent être admis tout au long de l’année. La participation aux cours est gratuite ; selon les offreurs, une contribution de cinq à dix euros aux frais du matériel didactique peut être demandée.

Lors de la conférence de presse, Mady Delvaux-Stehres a exprimé son admiration pour les personnes concernées, qui gèrent leur vie quotidienne malgré de nombreuses difficultés pratiques. La ministre a fait appel à la collaboration de tout un chacun pour faire connaître l’offre de l’instruction de base dans son entourage : « Il est indispensable de faire cause commune pour lutter contre ce phénomène et œuvrer ainsi à faire fonctionner notre démocratie. »

 

  • Mis à jour le 19-09-2013