Ateliers Grundtvig sur l’instruction de base des adultes

P3270405Fin mars s’est déroulé à Esch-sur-Alzette un atelier européen sur le thème: « Alphabétisation – instruction de base et intégration », avec des professionnels venus du Luxembourg, de Belgique, de Bulgarie, de France, de Grèce, de Hongrie et de Roumanie. Il s’inscrit dans le cadre des actions financées par le programme Grundtvig, qui fait partie du programme européen d’éducation et de formation tout au long de la vie. Grundtvig vise à améliorer la qualité de l’éducation des adultes en facilitant la mobilité entre les acteurs du secteur et en renforçant la coopération européenne. En 2013-14, les ateliers Grundtvig ont été dédiés au développement professionnel des personnes impliquées dans l’instruction de base des adultes.

Les thèmes abordés en mars furent :

  • les dispositifs d’instruction de base au Luxembourg et dans les pays participants ;
  • le lien entre l’instruction de base et les politiques d’éducation, d’égalité, insertion, d’emploi, d’intégration et d’inclusion ;
  • Les méthodes et contenus de l’instruction de base.

Trois grands enseignements ont pu être tirés des échanges.

La lutte contre l’illettrisme s’inscrit dans le processus d’apprentissage tout au long de la vie

Au niveau de la petite enfance, l’apprentissage de la langue maternelle est le fondement pour une alphabétisation réussie à l’école. La promotion de la réussite scolaire dans l’enseignement fondamental et au cycle inférieur du secondaire permet d’éviter que les jeunes ne quittent l’école sans les compétences de base requises pour acquérir une qualification professionnelle. Les dispositifs de 2ième chance, de formation des adultes et de formation continue permettent aux adultes de renouer avec l’éducation et d’acquérir les compétences de base requises au développement professionnel, à l’accès aux sources de connaissances, à la citoyenneté et à l’épanouissement personnel.

Voilà pourquoi cet atelier a associé au niveau national et international non seulement des services actifs dans l’éducation des adultes, mais aussi les acteurs de l’enseignement fondamental tel que l’Inspectorat de la ville d’Esch/Alzette et de la Ville de Liège, ainsi que des mairies en Romanie qui ont exposé leurs projets pour soutenir enfants et parents issus de milieux défavorisés ou de l’immigration.

Les offres de formation pour adultes en situation d’illettrisme doivent être diversifiées et flexibles

Dans tous les pays, le nombre d’adultes qui s’engagent dans l’instruction de base est encore largement inférieur au nombre de personnes touchées par l’illettrisme. A cet effet, il importe que les dispositifs de formation soient proches des citoyens, facilement accessible et adaptés aux situations de vie des apprenants. En Hongrie, des centres de formation d’adultes « portes ouvertes » offrent des formations ciblées de courte durée ; en Bulgarie, l’approche s’oriente en direction des personnes âgées ; à Marseille, on incite les entreprises à encadrer des apprentis défavorisés ; à Liège, des séances d’orientation et des formations en français langue étrangère sont proposées ; la mairie de Paris offre aussi bien des cours de français langue étrangère que d’alphabétisation en français.

Au Luxembourg, le service de la formation des adultes, l’Institut national des langues, les communes (p.ex. la maison des citoyens à Esch/Alzette) et des associations représentant des communautés de migrants se sont associés pour promouvoir l’instruction de base. Ils accueillent environ 300 apprenants par an dans divers dispositifs.

Il faut centrer les méthodes et les contenus de formation sur les besoins de l’apprenant adulte

Quand un adulte a décidé de renouer avec l’éducation et de s’engager dans un processus d’apprentissage, il importe que les méthodes de formation soient efficaces et permettent d’identifier des résultats de l’apprentissage à court terme. Pour garantir cette efficacité, il est important que les formateurs et formatrices soient de vrais professionnels, capables de positionner l’apprenant et de lui proposer des solutions individuelles et durables. Les formatrices de la mairie de Paris ont présenté leurs manuels d’alphabétisation pour adultes ainsi que différentes méthodes de formation basées sur des documents authentiques et sur des supports informatiques.

  • Mis à jour le 22-04-2014