Claude Meisch à l’ouverture du 2e séminaire international sur la jeunesse en ligne

DSC_0067Le 2e séminaire international sur la jeunesse en ligne a eu lieu du 8 au 9 mai 2014 dans le cadre de la campagne nationale BEE BALANCED.

Sous le titre « Youth on the net : find your balance », le séminaire a réuni plus de 60 participants provenant de 32 pays européens dont des experts du monde scientifique, des thérapeutes, des éducateurs ainsi que des représentants de l’industrie digitale dans le but d’initier de nouvelles collaborations et des projets innovateurs.

L’usage des nouvelles technologies d’information et de communication est devenu de plus en plus fréquent et important dans la vie des enfants et des jeunes. Dans son discours d’ouverture, Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, a souligné que l’important n’est pas de discuter de la durée d’utilisation mais qu’il s’agissait plutôt de promouvoir les applications utiles de ces technologies.

D’un côté, le ministre comprend les soucis que les parents puissent avoir à l’égard des nouveaux médias. D’un autre côté, il a également mis l’accent sur les aspects innovateurs du monde en ligne en vue de la création de nouveaux modèles d’entreprise et, par conséquent, de la création d’emplois.

Parmi les interventions, celle d'Artemis Tsitsika fut particulièrement intéressante. Elle a présenté une étude internationale qui montre que des jeunes utilisant Internet pour les besoins scolaires sont moins exposés au risque d’une utilisation excessive des nouvelles technologies.

L’une des conclusions parmi les plus pertinentes du séminaire consistait dans la volonté d’inclure les parents et de les informer sur les nouvelles technologies pour être à même d’assurer un encadrement adéquat de leurs enfants.

Le séminaire a été organisé par le Service de la jeunesse dans le cadre de l’initiative interministérielle BEE SECURE avec le soutien d'Anonym Glécksspiller asbl, du Service Thérapeutique Solidarité Jeunes » et du Centre de prévention des toxicomanies.

Le séminaire a été financé dans le cadre du programme ERASMUS+/Jeunesse en action. Ce programme permet entre autre le financement d’échanges de jeunes et de séminaires de professionnels.

Les résultats et conclusions de ce séminaire seront communiqués sous peu sur le site de BEE SECURE.

  • Mis à jour le 12-05-2014