IFEN : un nouvel institut pour épauler les enseignants dans leur développement professionnel

141210-ifen-1Lors d’une conférence de presse le 10 décembre 2014, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté le futur Institut de formation de l’Éducation nationale ainsi que les modalités du stage d’insertion professionnelle prévu pour le personnel enseignant et socio-éducatif.

L’avant-projet de loi portant création de l’Institut de formation de l’Éducation nationale (IFEN) a été approuvé par le Conseil de gouvernement le 5 décembre 2014.  L’IFEN aura pour missions de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer le stage d’insertion professionnelle et la formation continue du personnel enseignant et du personnel éducatif et psycho-social de l’Éducation nationale.

Avec la création de l’IFEN, le stage d’insertion et la formation continue seront donc organisés par un même institut, assurant ainsi la cohérence et la continuité entre ces deux volets élémentaires de la carrière enseignante.

Un dispositif de soutien, pour une meilleure qualité de l’enseignement et des apprentissages

« Avec l’IFEN, et plus particulièrement le dispositif de stage qu’il mettra en place, nous concrétisons un des objectifs prioritaires fixés dans le programme gouvernemental », a souligné Claude Meisch lors de la conférence de presse, « celui de mieux épauler les enseignants et d’agir sur les facteurs qui influencent directement l’enseignement dans les salles de classe ». L’enseignant joue en effet un rôle-clé dans la réussite de l’élève. Pour améliorer la qualité de l’enseignement et des apprentissages, il faut soutenir l’enseignant dans son développement professionnel tout au long de sa carrière, et notamment lors de son entrée en fonction.

Centré sur la pratique dans la classe, le stage aidera l’enseignant à développer son autonomie professionnelle et l’outillera de manière concrète dans son travail quotidien. L’accompagnement de l’enseignant-stagiaire lors de ses premières années de service permettra non seulement de développer ses compétences, mais aussi de faciliter considérablement sa tâche et de prévenir ainsi l’épuisement professionnel en début de carrière. L’évaluation pendant le stage sera elle aussi axée sur la pratique enseignante.

Pour que l’enseignant-stagiaire puisse se consacrer à son stage tout en gérant sa classe, sa tâche en période de stage sera allégée.

Un stage de 3 ans en adéquation avec la réforme de la Fonction publique

La réforme de la Fonction publique introduira l’obligation d’un stage d’insertion professionnelle de 3 ans  pour l’ensemble des agents de la Fonction publique, dont le personnel de l’Éducation nationale.

À l’enseignement fondamental, où il n’existe pas de stage d’insertion à ce stade, un dispositif de stage de 3 ans sera mis en place.

À l’enseignement secondaire et secondaire technique, un stage d’insertion, dit formation pédagogique (FOPED) de 2 ans est actuellement en place, organisée par l’Université du Luxembourg. Ce stage sera réorganisé, porté à 3 ans et organisé dans son entièreté par l’IFEN, en collaboration étroite avec les lycées.

Parallèlement, les concours de recrutement des enseignants de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et secondaire technique seront adaptés.

Les nouvelles modalités de stage et des concours entreront en vigueur en 2016.

En 2015, le fonctionnement restera inchangé. Toutefois, à partir de cette date, la formation pédagogique des enseignants de l’enseignement secondaire et secondaire technique sera déjà assurée par l’IFEN, et non plus par l’Université du Luxembourg. 

  • Mis à jour le 10-12-2014