Claude Meisch et Tibor Navracsics discutent des priorités de la Présidence luxembourgeoise

visite Tibor Navracsics2Le 29 avril 2015, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a reçu le Commissaire de l’UE à l’Éducation, la Jeunesse, la Culture et le Sport, Tibor Navracsics, pour une visite de travail au Luxembourg.

Au centre des échanges ont figuré les priorités du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse pour la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne (juillet à décembre 2015).

Claude Meisch a souligné que la Présidence luxembourgeoise du Conseil des ministres de l’Éducation sera axée sur l’inclusion de tous les enfants et jeunes dans une éducation de qualité : cette inclusion est la condition préalable pour promouvoir aussi bien l’employabilité des jeunes, la participation des citoyens et l’adhésion aux valeurs européennes communes. Elle est notamment basée sur une prise en compte de la diversité sociale, culturelle et linguistique dans la conception et la mise en œuvre de l’éducation formelle et non formelle.

Pour traduire cette priorité en actions concrètes sur le plan européen, quatre grands événements sont prévus au Luxembourg : 1. un symposium sur la réduction du décrochage et la promotion de la réussite scolaire ; 2. une conférence européenne de la Jeunesse dans le cadre du dialogue structuré entre les jeunes et les décideurs politiques ; 3. une conférence sur la diversité et le multilinguisme dans une éducation de qualité pour la petite enfance et 4. une audition de jeunes Européens sur les recommandations des jeunes en matière d’éducation inclusive.

Tibor Navracsics a favorablement accueilli le programme de la Présidence luxembourgeoise et a exprimé le soutien de la Commission européenne pour les initiatives prévues. Il a affirmé l’importance de poursuivre voire d’intensifier la lutte contre le décrochage scolaire et de renforcer la coopération européenne pour promouvoir l’accès et la qualité au niveau de l’éducation de la petite enfance. Dans ce contexte, le Commissaire estime notamment essentiel de soulever ensemble le défi de la prévention de la radicalisation en misant sur une éducation aux valeurs citoyennes, telle qu’esquissée dans la Déclaration de Paris, adoptée par les ministres de l’Éducation de 24 États membres le 17 mars 2015.

  • Mis à jour le 29-04-2015