À partir de 2016 : un concours d’admission au stage d’instituteur

Le 2  juillet 2015, le Conseil de gouvernement a adopté le projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités du concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur de l’enseignement fondamental.

La réforme de la Fonction publique introduit l’obligation d’un stage d’insertion professionnelle de 3 ans pour tous les nouveaux fonctionnaires. Pour l’enseignement fondamental, où un stage d’insertion n’existe pas à l’heure actuelle, un stage de 3 ans sera introduit pour tous les futurs instituteurs ; le concours réglant l’accès à la fonction d’instituteur dans l’enseignement fondamental deviendra un concours d’admission au stage d’instituteur de l’enseignement fondamental. 

Les nouvelles modalités entreront en vigueur pour la session 2016 du concours précité dont les modalités d’organisation et de déroulement seront adaptées en conséquence.

Étant donné que le futur stage prévoit 3 moments d’évaluation au cours des 3 années de stage, le caractère d’examen est enlevé au concours préalable à l’entrée dans le nouveau stage. Les candidats qui se placeront en rang utile seront donc admis au stage d’insertion professionnelle dans la limite des postes disponibles, indépendamment des notes obtenues dans les épreuves. Cette façon de procéder permet e.a. une planification plus rigoureuse en personnel enseignant dans l’enseignement fondamental par le fait que tous les postes vacants dans le cadre du concours seront en principe pourvus et que les candidats retenus bénéficieront d’une formation complémentaire à leur formation initiale au lieu d’être engagés, le cas échéant, comme chargés de cours ne pouvant pas bénéficier de cette formation complémentaire.

Le concours proprement dit ne comportera plus que 2 épreuves : une épreuve écrite sur la pédagogie et la didactique des domaines de développement et d’apprentissage de l’enseignement fondamental, ainsi qu’une épreuve écrite portant sur la culture luxembourgeoise.

Les candidats souhaitant entrer dans la carrière de l’instituteur de l’enseignement fondamental et ayant obtenu ou obtenant leur diplôme après le 15 septembre 2014 doivent être détenteurs d’un diplôme d’instituteur les habilitant à enseigner dans les quatre cycles que comporte l’enseignement fondamental. Désormais seront uniquement admis au concours, les candidats pouvant soumettre une copie de leur diplôme ou de leur attestation de réussite pour les études requises avant le début du concours. Afin que les candidats puissent effectivement disposer de ces certificats en temps utile, l’organisation du concours sera décalée de la mi-juin à début juillet.
Le présent règlement prévoit encore des exigences à remplir relatives à l’initiation au secourisme, à la natation et à des activités d’encadrement d’enfants d’âge préscolaire ou primaire.

  • Mis à jour le 03-07-2015