Diversifier l’offre scolaire : l’École internationale de Differdange

160118-eiddLors d’une conférence de presse le 18 janvier 2016, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté les objectifs et le fonctionnement de l’École internationale de Differdange (EIDD), dont le projet figure à l’ordre du jour de la Chambre des députés le 20 janvier.

« E staarken öffentleche Schoulsystem fir d’Cohésion sociale »

La mise en place d’une école publique internationale dans le sud du pays répond à l’hétérogénéité croissante de la population scolaire. « Avec plus de 60% des élèves qui n’ont pas le luxembourgeois comme langue maternelle et plus de 2000 jeunes primo-arrivants qui rejoignent notre système éducatif au cours de l’année scolaire, nous ne pouvons pas nous limiter à un seul modèle de scolarisation », a affirmé Claude Meisch. « Pour offrir une chance de réussite à chaque jeune indépendamment de la langue parlée à la maison, nous devons diversifier l’offre scolaire du système public pour mieux l’adapter aux profils très différents. Il y va du maintien de la cohésion sociale, mais aussi de la prévention de l’échec et du décrochage ».

L’EIDD concrétise cet objectif de diversification. Implantée dans le pôle sud du pays, caractérisé par son multiculturalisme, elle s’adresse aussi bien aux élèves issus de l’immigration qu’à tout autre élève désireux d’évoluer dans un contexte international. Le développement structurel de l’économie du sud du pays et l’implantation de l’Université du Luxembourg à Belval engendrent une demande accrue pour la scolarisation d’enfants dans des classes internationales. L’EIDD est également adaptée aux besoins des jeunes résidant temporairement au Grand-Duché et appelés à continuer leur parcours dans un autre pays.

Une école publique internationale

160118-eidd-zensL’EIDD est une école publique luxembourgeoise. Elle dispense un enseignement multilingue et multiculturel. Une attention particulière est accordée à l’idée européenne, l’éducation au respect mutuel entre différentes cultures et l’ouverture sur le monde extérieur.

L’école fonctionne selon le système des écoles européennes, auquel elle est liée par une convention d’agrément.

Contrairement aux écoles européennes actuellement installées au Luxembourg, l’EIDD est ouverte à tous les élèves, sans frais d’inscription.

Elle offrira 3 degrés d’enseignement :

  • un cycle de 5 années de l’enseignement primaire européen ;
  • un cycle de 7 années de l’enseignement secondaire européen ;
  • 3 classes de la voie préparatoire et des classes d’accueil.

Dans les classes primaires et secondaires, les programmes, les grilles horaires et l’évaluation fonctionnent selon les dispositions des écoles européennes.

La voie préparatoire, quant à elle, repose dans les grandes lignes sur la voie préparatoire de l’enseignement secondaire technique luxembourgeois. Elle donne accès soit à l’enseignement secondaire européen, soit à la formation professionnelle.

L’administration, le financement et le personnel relèvent entièrement du ministère de l’Éducation nationale.

Un choix plus flexible dans l’apprentissage des langues

À l’EIDD, les élèves ont plusieurs choix en termes de langues. L’école permet ainsi à bon nombre d’élèves d’utiliser leur langue maternelle à l’école.

1. Dès la première année de l’enseignement primaire (P1), l’élève choisit :

  • la section linguistique (anglophone ou francophone) ;
  • la langue 1 (langue enseignée au niveau langue maternelle) parmi le français, l’allemand, l’anglais et le portugais ;
  • la langue 2 (langue enseignée au niveau première langue étrangère) parmi le français, l’allemand et l’anglais.

Une des langues L1 ou L2 doit obligatoirement être la langue de la section choisie : le français pour les élèves ayant choisi la section linguistique francophone et l’anglais pour les élèves qui ont choisi la section linguistique anglophone. La L2 doit obligatoirement être différente de la L1.

2. À l’enseignement secondaire, l’élève choisit :

  • la langue 3 (langue enseignée au niveau deuxième langue étrangère) parmi le français, l’allemand, l’anglais et le portugais ;
  • la langue 4, enseignée en tant qu’option à partir de la 4e année secondaire.

Le luxembourgeois obligatoire pour tous

L’apprentissage du luxembourgeois (communication orale) en tant que langue d’intégration sera  obligatoire pour tous les élèves de l’école primaire et des classes inférieures de l’enseignement secondaire, de la voie préparatoire et des classes d’accueil.

Une prise en charge continue

L’EIDD est ouverte du lundi au vendredi de 7h00 à 18h00. Les heures de classe obligatoires s’étendent de 8h00 à 15h45 (jusqu’à 14h00 le vendredi). Des salles d’études surveillées sont accessibles aux élèves en dehors des heures de cours. Une offre d’activités péri- et parascolaires variée (cours d’appui, mesures de remédiation, activités culturelles, sportives et scientifiques, sorties et voyages scolaires, échanges avec des écoles luxembourgeoises et internationales …) complèteront l’offre de prise en charge continue.

Premières classes prévues pour la rentrée 2016

L’ouverture des classes se fera de façon progressive. Il est prévu que les premières classes fonctionnent à la rentrée 2016, à savoir :

  • enseignement primaire : P1 : une classe francophone et une classe anglophone
  • enseignement secondaire : S1 : deux classes francophones et une classe anglophone
  • voie préparatoire : VP1: une classe francophone et une classe anglophone
  • classes d’accueil : ACCU : une classe francophone et une classe anglophone
  • Mis à jour le 18-01-2016