Appuyer les lycées dans leur développement scolaire : Claude Meisch présente les grandes lignes d’un projet de loi pour l’enseignement secondaire et secondaire technique

claude-meisch2Lors d’une conférence de presse le 20 janvier 2016, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté les grandes lignes d’un projet de loi qu’il entend finaliser avant l’été 2016 pour appuyer les lycées dans leur développement scolaire.

Le projet reprendra certains éléments du projet de loi portant organisation de l’enseignement secondaire et secondaire technique, introduit en mai 2013 dans la voie législative par le gouvernement précédent, et tiendra compte de l’avis du Conseil d’État y relatif. Mais selon Claude Meisch, le nouveau projet ambitionne avant tout de répondre à un certain nombre de défis auxquels le projet de 2013 apporte des réponses insuffisantes. Sont ainsi prioritairement visés la diversification de l’offre scolaire, l’orientation, la promotion des talents, la prévention du décrochage, la remédiation aux déficits scolaires, l’appui aux enseignants, la participation des parents et l’adaptation des programmes scolaires aux réalités de la société moderne.

L’idée maîtresse du nouveau projet est de doter les lycées d’une plus grande marge de manœuvre, leur permettant de mettre en place leurs propres concepts et structures pour mieux répondre aux spécificités de leurs populations d’élèves.

Répondre à la diversité des besoins par la diversité des pratiques

Nombreux sont les lycées qui sont allés de l’avant : ils n’ont pas attendu une réforme pour concevoir des projets et initiatives qui répondent aux défis qu’ils connaissent dans leur quotidien. Avec le nouveau projet de loi, Claude Meisch entend fournir le cadre qui appuie les lycées dans cette dynamique et leur permet d’évoluer davantage. « Nous voulons préserver ce qui fonctionne, mais aussi donner aux écoles la possibilité d’aller encore plus loin dans leurs pratiques innovantes».

Pour ce garantir, le ministère fixera le cadre et les objectifs et fournira les ressources qui permettront aux lycées de se développer. Les lycées choisiront la démarche pour atteindre ces objectifs. Grâce à une marge de manœuvre élargie au niveau de la pédagogie, du personnel et des finances, les établissements forgeront leur propre profil et contribueront ainsi à diversifier l’offre scolaire. La diversification est en effet une des priorités de la politique éducative pour mieux répondre aux besoins d’une population scolaire de plus en plus hétérogène.

L’entrée en vigueur du nouveau projet de loi est prévue pour la rentrée 2017. Il comportera 7 chapitres :

  • les dénominations et les définitions de l’enseignement secondaire et secondaire technique ;
  • les classes inférieures de l’enseignement secondaire technique ;
  • les classes supérieures de l’enseignement secondaire ;
  • le maintien scolaire ;
  • le développement scolaire ;
  • le développement curriculaire ;
  • les règles à respecter.

Le ministre à la rencontre des acteurs

Pour connaître les défis auxquels les lycées sont confrontés et échanger sur les solutions qu’ils proposent, le ministre va à la rencontre des acteurs scolaires au rythme d’une visite de lycée par semaine (janvier – juillet 2016). C’est ainsi que les efforts des écoles et les réalités quotidiennes du terrain pourront être pris en compte dans la nouvelle législation.

  • Mis à jour le 20-01-2016