Réunion du Conseil éducation, jeunesse, culture et sport à Bruxelles

161123-bruxellesLe 21 novembre 2016, le ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a participé à la réunion du Conseil éducation, jeunesse, culture et sport à Bruxelles.

Lors de la session "Jeunesse", les ministres se sont exprimés en faveur d’un renforcement du travail jeunesse. Les professionnels du travail avec les jeunes doivent être en mesure de reconnaître et d’utiliser les derniers développements dans la vie des jeunes, comme par exemple les avancées dans le monde numérique. De cette manière, ils pourront soutenir au mieux les jeunes dans leur défi d’intégration sociale.

Lors d'un débat d’orientation portant sur le lien entre les jeunes et l’Europe, Claude Meisch a souligné l’importance d’une communication politique authentique sur les enjeux européens. Il a également proposé de renforcer les initiatives européennes d’éducation à l’esprit d’entreprendre pour encourager les jeunes à réaliser leurs idées et aspirations.

Dans ce même esprit, le ministre a souligné lors du débat des ministres de l'éducation sur la valorisation et le développement du talent chez le jeune, qui a suivi le Conseil Jeunesse, qu'il faut donner à chaque élève la possibilité de se distinguer et qu'il faut le rendre attentif comment il peut mettre en avant ses talents dans son parcours de formation. Dans ce contexte il s'avère également important d'agir sur l'estime de soi. Un jeune qui n'a pas confiance en ses moyens et ses aptitudes peut difficilement reconnaître ses talents. Il faut donc accorder une plus grande autonomie aux écoles afin qu'elles puissent prendre les décisions les mieux adaptées à la population scolaire et assurer un encadrement individuel des élèves leur permettant ainsi de prendre pleinement conscience de leurs compétences et de leurs talents.

Le ministre a également souligné l'importance d'identifier les besoins futurs du marché du travail. C'est notamment sur cette base que nous pouvons façonner et affiner les talents de nos jeunes et ce dès le plus jeune âge.

Par ailleurs les ministres  de l'éducation ont adopté une résolution sur une nouvelle stratégie en matière de compétences en réaction à la communication dans laquelle la Commission européenne expose sa vision concernant l'importance de la stratégie des compétences pour pérenniser l'emploi, la croissance et la compétitivité.

Les ministres ont aussi trouvé un accord politique sur une recommandation concernant l'établissement d'une garantie de compétences visant à permettre à des adultes peu qualifiés d'acquérir les compétences en lien avec le marché du travail.

Enfin, des conclusions sur la prévention de la radicalisation leur a été soumis pour adoption.

  • Mis à jour le 23-11-2016