Trois nouveaux BTS « high tech » au Lycée des Arts et Métiers

181001-lam-banner

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, et le directeur du Lycée des Arts et Métiers (LAM), Fabrice Roth, ont présenté le 1er octobre 2018 trois nouveaux brevets de technicien supérieur (BTS) – consacrés à la conception de jeux vidéo et aux objets connectés – ainsi que le concept d’un « Talent Hub » pour la collaboration entre les étudiants et des start-ups innovantes.

Les nouvelles formations ont débuté à la rentrée sur le nouveau site du LAM, situé dans la rue de la Congrégation à Luxembourg-Ville. Le site accueillera aussi, d’ici quelques mois, des entreprises en herbe pour collaborer étroitement avec les étudiants.

« Ici, nous préparons les jeunes aux défis de la société numérique et à un secteur économique en plein essor » a salué le ministre. Alors que le Luxembourg mise sur la transition numérique de son économie, il s’agit de former du personnel hautement qualifié capable d’accompagner cet élan d’innovation.

Le label Future Hub, dont profite le Lycée des Arts et Métiers, récompense les écoles qui se concentrent sur les formations numériques tout en appliquant une approche pédagogique favorisant l’esprit d’entreprise. L’école n’est plus seulement un lieu de transmission du savoir, mais aussi un lieu de rencontre, de production et de découverte.

Un « Talent Hub » pour accueillir des start-up

Le concept du « Talent Hub » illustre parfaitement cet esprit. Le site dans la rue de la Congrégation comprend des locaux de travail pour six start-up, qui seront prochainement sélectionnées en partenariat avec le Technoport.

Des échanges réguliers sont prévus entre les entreprises, les étudiants et les professeurs et ils profiteront à tous. Les étudiants vivront de près le lancement d’une activité économique et découvriront le travail en condition réelles. Les chefs d’entreprise seront proches des évolutions technologiques et pourront, au fil des stages et des jobs d’été, déjà rencontrer leurs futurs salariés.

Claude Meisch a parlé d’une « une école ouverte sur le monde professionnel, qui stimule les échanges entre les étudiants  et les entreprises ».

Jeux vidéo et objets connectés

Deux des trois BTS sont orientés vers la conception et la réalisation de jeux vidéo, également dans le cadre du serious gaming qui peut trouver de nombreuses applications, notamment dans l’industrie automobile.

Le BTS Game Programming and Game Design est axé sur le volet informatique, sans toutefois négliger les bases artistiques requises.

Le BTS Game Art and Game Design est axé sur le volet artistique, sans toutefois négliger le côté technologique.

Le BTS Internet of things (IoT) se concentre sur la création d’objets interconnectés, omniprésents dans notre vie quotidienne. La maintenance de robots industriels, le contrôle de la signalisation routière, les voitures autonomes, les compteurs d’électricités domestiques … Toutes ces technologies emploient des objets connectés. Le BTS Internet of things prépare les étudiants au développement de systèmes loT, tant du point de vue du développeur d'appareils électroniques que du point de vue de la sécurité, de la mise en œuvre et de la maintenance.

Ces formations sont dispensées en anglais et incluent des périodes de stage en milieu professionnel ainsi que la participation à des événements professionnels. Au bout de deux ans, les étudiants peuvent directement intégrer le marché du travail ou poursuivre des études supérieures. Sur ce dernier point, le LAM collabore notamment avec Isart Digital, une école internationale d’enseignement supérieur de jeu vidéo et d’animation 3D-FX, basée à Montréal et Paris, avec un partenariat à Tokyo.

Le Lycée des Arts et Métiers propose désormais neuf BTS, avec succès. Les étudiants du BTS informatique affichent un taux de 100% d’intégration sur le marché du travail.

  • Mis à jour le 27-09-2018