Élèves à besoins spécifiques : une meilleure prise en charge, au profit de plus d’élèves

Avec la mise en place du nouveau dispositif à trois niveaux, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse a investi des ressources considérables dans la prise en charge des élèves à besoins spécifiques. Il s’agit de créer une offre cohérente qui couvre tout le pays de manière à garantir à l’ensemble des élèves concernés un accès équitable à des prestations de qualité axées sur leurs besoins individuels.

C’est ainsi que, pour la rentrée scolaire 2018-2019, le ministère a engagé 221 agents supplémentaires, affectés au niveau local, régional et national. Ce renforcement a permis d’améliorer la prise en charge des élèves en termes quantitatif (plus d’élèves) comme qualitatif (prise en charge plus intensive).

Le dispositif mis en place constitue donc une plus-value réelle non seulement pour les élèves concernés, mais aussi pour les enseignants, qui peuvent désormais s’appuyer sur la présence de personnel spécialisé pour accompagner au mieux les élèves. 

Au niveau local

84 instituteurs spécialisés dans la prise en charge des élèves à besoins spécifiques (I-EBS), dont 36 recrutés pour la rentrée 2018-2019, sont désormais à disposition des écoles. Ils seront 150 d’ici 2020. Les I-EBS interviennent directement en classe, auprès des élèves concernés.

Au niveau régional

Les équipes de soutien des élèves à besoins spécifiques (ESEB, anciennement équipes multi-professionnelles) ont entamé leur travail auprès des élèves dans les écoles. Elles assurent le suivi des élèves à besoins spécifiques en collaboration avec les écoles et  interviennent en classe, dans les cas où la prise en charge par les écoles n’est pas suffisante pour répondre aux besoins des élèves concernés.

Pour la rentrée scolaire 2018-2019, 65 personnes supplémentaires ont été recrutées pour les besoins des ESEB, dont 26 pédagogues et psychologues pour le diagnostic et 39 éducateurs gradués pour l’assistance en classe. Grâce à ces efforts, la prise en charge des élèves a été renforcée, au niveau quantitatif comme qualitatif : 

  • En 2018-2019, 219 élèves supplémentaires bénéficient d'une prise en charge par rapport à 2017-2018.
  • 266 élèves qui ont déjà bénéficié d’une prise en charge en 2017-2018 bénéficient du même volume d’assistance en classe en 2018-2019.
  • 249 élèves qui ont déjà bénéficié d’une prise en charge en 2017-2018 bénéficient d’une prise en charge plus importante en 2018-2019.

élèves supplémentaires bénéficiant d’une prise en charge

élèves bénéficiant du même volume d’assistance en classe

élèves bénéficiant d'une prise en charge plus importante

élèves bénéficiant d’une prise en charge plus légère

total des élèves bénéficiant d'une prise en charge

postes ESEB assurant une assistance en classe (ETP)

244

266

249

7

759

203,5

Au niveau national

Conformément à la nouvelle loi du 20 juillet 2018 portant création de Centres de compétences en psychopédagogie spécialisée en faveur de l’inclusion scolaire, un plan pluriannuel de recrutement a été élaboré pour assurer la prise en charge des élèves à besoins spécifiques.

En 2018, 127,5 postes supplémentaires ont été créés pour les besoins des neuf centres de compétences en psychopédagogie spécialisée, dont 120 sont déjà occupés depuis la rentrée.

289 élèves bénéficient d’une rééducation (orthophonie et psychomotricité/ergothérapie) offerte par les Centres de compétences.

223 élèves bénéficient d’une prise en charge ambulatoire spécialisée. Ce nombre évoluera encore pendant les semaines à venir étant donné que l’analyse des demandes par la commission nationale d’inclusion (CNI) est encore en cours. Depuis la rentrée scolaire, la CNI s’est réunie à 9 reprises.

  • Mis à jour le 09-10-2018