Journée d’étude : Comment protéger les enfants contre les dangers liés à l’utilisation d’internet ?

181122-grooming

En date du 19 novembre 2018, le Service des droits de l’enfant du ministère, en collaboration avec ECPAT Luxembourg, a invité à une journée d’étude sous le thème de  « la protection des enfants et des jeunes contre les risques des technologies de l’information et de la communication ». La manifestation, organisée dans le grand auditoire de l’Institut de formation de l’Éducation nationale (IFEN) à Walferdange, se déroulait dans le cadre de la Journée européenne du Conseil de l’Europe pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels.

Attention au « grooming » !

181122-grooming-afficheLes spécialistes des services concernés (ECPAT Luxembourg, BeeSecure, BeeSecure Helpline /Stopline, la Section protection de la jeunesse de la police, le Service des droits de l’enfant du ministère) ont exposé toutes les facettes de l’exploitation sexuelle des enfants et notamment la prise de contact sur internet – appelée grooming – ainsi que les tendances actuelles de l’utilisation des nouvelles technologies par les enfants et adolescents.

En fin de journée, des membres du Centre psycho-social et d’accompagnement scolaires (CePAS), de l'Ombuds-comité pour les droits des enfants (ORK) et du Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT) du ministère sont venus enrichir le débat au cours d’une table ronde ouverte au grand-public.

À travers des témoignages et des enquêtes auprès d’élèves, il est apparu de plus en plus important de prendre toutes les mesures nécessaires en matière de prévention, de poursuites judiciaires et d’aide aux victimes.

Les moyens à disposition des parents

Les moyens dont disposent les parents pour protéger leurs enfants, adaptés en fonction de leur âge, ont été discutés avec les participants dans un débat interactif.

Les activités exercées en ligne ont une profonde influence sur le développement psychosocial des enfants et façonnent leur existence à bien des égards. Des règles d’utilisations doivent être définies afin de les protéger contre les dangers potentiels.

Néanmoins, tous les intervenants ont été unanimes pour affirmer que les nouvelles technologies créent de nouvelles opportunités et permettent l’accès à un univers ouvert qui favorise l’inclusion. L’accès des enfants et des jeunes à ces nouveaux outils, utilisés avec prudence et bon sens,  s’inscrit dans une démarche de dimension stratégique pour l’école de demain.

  • Mis à jour le 22-11-2018