2018-2023 : Une législature dans la continuité et le dialogue

Une nouvelle législature a débuté le 5 décembre 2018. L’ambition, pour les cinq années à venir, reste inchangée : adapter le système éducatif aux besoins de notre temps et à la diversité de nos enfants et jeunes, pour donner à chacun les meilleures chances de réussite et d’avenir.

C’est dans cet objectif que le ministère continue de regrouper l’Éducation nationale, l’Enfance et la Jeunesse. La fusion de ces trois domaines de compétences, entamée en 2013, permet une approche cohérente qui place l’enfant et le jeune au centre des préoccupations.

Pour aller encore plus loin dans la construction d’un paysage éducatif varié et ouvert, le ministère s’est vu attribuer trois nouvelles responsabilités : l’apprentissage numérique, l’enseignement musical et la promotion de la langue luxembourgeoise.

Les cinq prochaines années seront placées sous le signe de la continuité. Il s’agit de consolider et d’approfondir les travaux engagés. En même temps, le nouveau programme gouvernemental trace un ensemble de mesures qui poursuivent la modernisation du système éducatif.

Pour soutenir ce processus, la concertation avec les acteurs de l’éducation et, au-delà, le dialogue avec la société toute entière, seront une priorité.

accordUne édition de EDI-Infomagazin fir Elteren est aussi consacrée à la présentation du programme gouvernemental. Un grand dossier décline l’apprentissage du et par le numérique, les projets concernant les activités extrascolaires pour les enfants de l’école fondamentale (gratuité de la maison relais et de l’enseignement musical, Kannerclub-Bus)  sont détaillés et le ministre livre ses priorités dans une interview. S’y ajoutent : le concept des écoles en mouvement, la promotion des sciences et de la technologie, les priorités du Commissaire à la langue luxembourgeoise, les efforts de modernisation de la formation professionnelle, des pistes pour le Bildungsdësch, etc.

  • Mis à jour le 12-12-2018