Le SNJ présente un atelier de sérigraphie pour aider durablement les jeunes inactifs

BENU-SNJDeux projets innovants basés sur le principe du « zéro déchets » (ZeroWaste) ont été inaugurés le 12 février 2019 à Esch-sur-Alzette en présence du ministre de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire, Claude Turmes, et du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch : BENU Village Esch et l’atelier de sérigraphie du Service national de la jeunesse.

BENU Village Esch asbl se déclare le premier écovillage socio-écologique de la Grande Région, basé sur la notion d’upcycling. L’upcycling, ou « surcyclage » vise à transformer des déchets en produits de qualité, qui peuvent ensuite être réutilisés ou vendus. L’association défend ainsi les valeurs de responsabilité sociale, d’excellence écologique, de transparence et de production locale.

Le jeune projet à Esch a déjà appliqué ces principes à la construction et à la production de vêtements.

Dans ce cadre, les Antennes locales pour jeunes (ALJ) du Service national de la jeunesse (SNJ) proposent un atelier de sérigraphie pour les jeunes entre 16 et 30 ans, qui ne sont plus à l’école, ni insérés dans le monde du travail et qui ne suivent pas de formation (NEET – not in education, employment or training). Les jeunes apprennent la technique de la sérigraphie tout en se servant de leur créativité pour planifier et créer des projets afin de les imprimer sur différentes matières.

Le SNJ compte trois ateliers similaires à travers le pays :

  • l’atelier de sérigraphie à Esch-sur-Alzette ;
  • un atelier de couture et de cuisine à Colmar-Berg ;
  • un atelier du bois à Luxembourg-Ville.

Les produits réalisés dans ces ateliers (accessoires, vêtements, bijoux, sacs, meubles, etc.) sont vendus sur divers marchés voire dans 3 boutiques à travers le pays. Les recettes réalisées sont données à un projet d’utilité publique choisi par les jeunes.

Encadrés par une équipe socioéducative au sein des ateliers, les jeunes bénéficient non seulement d’un accompagnement individualisé dans leurs démarches vers la vie active, mais ils ont aussi l’opportunité de s’engager de façon bénévole. L’atelier sert ainsi de tremplin pour préparer une activité d’insertion (retour à l’école, service volontaire, parcours formation, formation professionnelle).

Le jeune inactif est tout d’abord motivé à renouer avec une activité valorisante et citoyenne. Dans un deuxième temps, il est mis en confiance et découvre ses talents et compétences. Finalement, l’accent est mis sur l’élaboration d’un projet personnel concret et réaliste en vue d’une activité d’insertion plus exigeante.

  • Mis à jour le 13-02-2019