Conférence: l’impact des nouvelles technologies sur le monde de l’éducation

190926-edtech

Une centaine de personnes – membres des directions de l’enseignement fondamental et secondaire, experts de l’Université du Luxembourg, représentants du secteur économique – ont assisté le 23 septembre 2019 à une conférence dédiée à l’influence des technologies sur l’éducation.

Sous le titre « Learning in a Networked Society », le conférencier israélien de renommée internationale, le Professeur Sheizaf Rafaeli, a décrit l’impact des « EdTech » (technologies de l’éducation et de la formation)  sur l’enseignement, en insistant sur l’importance des systèmes d’information, l’apprentissage qui s’étalera tout au long de la vie et ne se limitera pas aux salles de classe, l’approche individuelle, le rôle des startups d’où viendra l’innovation et les nouveaux modes d’apprentissage.

Comment sensibiliser les jeunes enfants à la pensée computationnelle

La  manifestation, à laquelle a aussi assisté le ministre Claude Meisch, était organisée par le Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT) du ministère et la House of Startups (HoST) et se déroulait à la House of Startups à Luxembourg.  

En marge de la conférence, quatorze startups liées à l’EdTech ont présenté leurs activités : Young Speakers, SOVI, CheckMath, Kwan Academy, Hackages, EduGamitec, MathemaTIC, Kids Life Skills, MaGrid, SOS Math, Aqoona et meinUnterricht, etc. Les décideurs et influenceurs du monde scolaire et académique et de l’écosystème d’innovation luxembourgeois ont par exemple découvert des possibilités pour sensibiliser les jeunes enfants à la pensée computationnelle sans les exposer à un écran. Ils ont aussi profité de la démonstration d’une application qui aide les enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme à communiquer.

Les premières Startups installées au Talenthub, dans les locaux du Lycée des Arts et Métiers à Luxembourg, étaient également présentes.     

La programmation sera enseignée au cycle 4 de l’enseignement fondamental

« Nous ne pouvons pas prédire l’avenir mais nous savons d’ores et déjà qu’il sera numérique. Pour que nos élèves ne deviennent pas des analphabètes numériques, nous devons préparer nos écoles, adapter les méthodes et les contenus d’enseignement et soutenir nos enseignants » a insisté le ministre Claude Meisch. Au-delà des notions d’informatique pure, il s’agit surtout de développer les compétences humaines qui permettent de mieux comprendre les mécanismes du monde numérique.

Le ministre a annoncé l’introduction de la programmation au cycle 4 de l’enseignement fondamental et un nouveau cours à l’enseignement secondaire.    

« S’il y a une chose que cette conférence nous a rappelée, c’est à quel point nos organisations et nos systèmes  éducatifs sont maintenant aux prises avec  le défi colossal de toujours devoir s’adapter aux nouvelles technologies. Cette première collaboration entre le SCRIPT et la House of Startups a aussi pour but d’établir des ponts importants entre les startups EdTech émergeant des nouvelles tendances et le monde de l’éducation afin de surmonter ensemble ce défi constant d’adaptation », conclut Karin Schintgen, CEO de la House of Startups.

  • Mis à jour le 23-09-2019