Conférence Benelux sur l'éducation au développement durable

191122-banner-benelux

C'est sous présidence luxembourgeoise de l'Union Benelux, qu'une conférence intitulée «Un monde en changement: vivre durablement sans frontières et sans limites?» a eu lieu du 20 au 22 novembre 2019, en présence des ministres luxembourgeois Dieschbourg et Meisch, au Centre d’accueil nature et forêt Biodiversum Camille Gira à Remerschen au Grand-Duché de Luxembourg. Celle-ci constitue une plate-forme d’échange de connaissances, de développement professionnel et de mise en réseau et est la première étape d’une trilogie de conférences (2019-2021) axées sur le lien entre l’éducation à l'environnement (ErE) / l'éducation au développement durable (EDD), le territoire et ses limites durables, géographiques, personnelles, naturelles et autres.

La conférence s’adressait essentiellement aux professionnels de l’ErE et de l'EDD: éducateurs, enseignants, animateurs, formateurs, chercheurs et fonctionnaires, mais aussi de jeunes participants originaires des trois pays de l'Union Benelux.

Les discours d'ouverture des deux ministres Dieschbourg et Meisch, et du secrétaire général du Benelux, Thomas Antoine, ont permis aux représentants officiels de mettre un accent sur l’importance de renforcer les synergies et la coordination entre les divers acteurs, afin de sensibiliser les jeunes et adultes face aux enjeux de durabilité de notre société. Il est nécessaire qu'on les incite à changer de comportement et à agir en tant que citoyens responsables, ce qui se fera grâce au travail sur le terrain de l’ErE et l’EDD.

À cette occasion, le recteur de la Région académique Grand-Est, Jean-Marc Huart, a souligné l'importance de renforcer la coopération transfrontalière avec la France ainsi que l'élaboration de projets communs. Le secrétaire général adjoint du Benelux, Alain de Muyser, a clôturé la conférence en passant le flambeau à la Flandre qui prendra le relais en 2020.

Durant ces trois jours, des ateliers, des échanges et des visites guidées ont permis aux quelque 80 participants, dont plusieurs jeunes issus des trois pays, d’échanger leurs expériences et bonnes pratiques, mais surtout de tisser des liens en vue de projets futurs.

  • Mis à jour le 22-11-2019