Reprise réussie à l’école fondamentale sous le signe de la sécurité et de l’équité des chances

Quelque 52 000 enfants ont retrouvé le 25 mai 2020 le chemin de l’école, des structures d’accueil et des centres de compétences en psychopédagogie spécialisée.

Le modèle d’organisation choisi par le gouvernement pour assurer la sécurité sanitaire des élèves et les apprentissages de tous les enfants était ambitieux et a nécessité des efforts énormes. L’objectif du système en alternance - avec une semaine de cours en classe et une semaine de répétition – est de permettre à tous les élèves de retourner à l’école. Cette organisation est rendue possible grâce à la collaboration étroite entre l’école et les structures d’éducation non formelle (maisons relais et foyers scolaires) et le soutien des communes.

52% des 52 000 enfant ne fréquentent que les semaines de cours, 42% fréquentent les études surveillées, 30% ont recours à l’accueil à partir de 13 h.

Jusqu’aux vacances d’été, qui débuteront le 16 juillet, les enseignants traiteront les contenus essentiels pour préparer leurs élèves à l’année scolaire suivante et terminer l’année scolaire en bonne et due forme.

Un des grands défis de la reprise constitue l’encadrement des enfants, qui doivent constamment rester au sein du même groupe d’élèves. Le ministère a recruté 1 000 personnes qualifiées supplémentaires pour assurer les études surveillées. 300 personnes supplémentaires interviennent pour l’accueil au-delà de 13 heures.

Une cellule logistique a été créée au sein du ministère pour l’approvisionnement en matériel indispensable à la mise en œuvre des mesures barrières appelées à protéger la santé des élèves et du personnel. Cela représente, au niveau national pour les lycées, les écoles fondamentales et les centres de compétences :

  • 392 000 buffs,
  • 1,75 million de masque chirurgicaux,
  • 28 000 distributeurs de désinfectant,
  • 9 000 parois de protection transparentes,
  • 8 000 visières
  • 5 000 cônes de circulation
  • 236 km de bandes de signalisation autocollantes,
  • 216 km de bandes de marquage.

Le 25 mai, le ministre Claude Meisch s’est rendu à l’école Ribeschpont à Dudelange pour discuter avec les élèves et les enseignants dans le cadre de cette rentrée inédite.

200525-reprise-ef

  • Mis à jour le 25-05-2020