Un pas de plus vers la normalité : les groupes A et B de nouveau réunis

200619-fin-alternanceLe 19 juin 2020, le ministre Claude Meisch a annoncé officiellement la décision du gouvernement de mettre un terme à partir du 29 juin au système d’alternance hebdomadaire (groupes A et B) dans les écoles fondamentales et les lycées.

Ce choix résulte de l’évolution positive de la situation sanitaire, de la volonté de préserver l’intérêt de chaque élève. Il fait suite à la consultation des différents partenaires : directions, syndicats, représentants des parents et des élèves, Syvicol, le Luxembourg Institute of Health et bien entendu la Direction de la Santé.

Pourquoi maintenant ?

Le modèle A/B a rendu les services qu’il devait rendre, permettant un retour partiel sur les bancs de l’école, le respect de la distanciation sociale et un suivi rapproché des élèves en petits groupes. Depuis la décision prise mi-avril d’instaurer ce modèle, les connaissances sur le coronavirus SARS-CoV-2 ont grandement évolué : nous savons désormais que les enfants et les jeunes sont moins contagieux que les adultes, qu’ils se contaminent peu entre eux et que même infectés, ils sont très peu malades.

Par ailleurs, la situation sanitaire au Luxembourg est extrêmement encourageante. La semaine passée, sur 28 141 personnes testées, on a compté 36 nouvelles infections, soit à peine plus de 5 par jour et 1,2 pour 1000 tests.

Dans l’intérêt de l’élève

Il n’y a plus de raison pour lesquelles les élèves devraient encore renoncer à la moitié de leurs cours, et à la moitié de leurs camarades.

Sans hésitation, nous pouvons leur permettre de bénéficier de deux semaines et demie de cours. Durant celles-ci, les enseignants seront particulièrement attentifs aux besoins de chaque élève ; ils se concentreront sur l’essentiel, l’objectif étant que les enfants et les jeunes puissent bien terminer leur année scolaire et se préparer à la rentrée suivante.

L’école est bien plus qu’un lieu d’apprentissage : elle structure le quotidien des enfants et des jeunes, elle donne du sens à leur vie, elle nourrit ces amitiés indispensables à leur bien-être. Il est temps de renouer avec cette école-là après des semaines de perturbation.

À l’enseignement fondamental, le personnel recruté pour les études surveillées va pouvoir intervenir en classe aux côtés du titulaire pour soutenir dans leurs apprentissages les élèves qui en ont besoin. Aucun enfant ne doit voir son parcours scolaire compromis du fait de la crise du COVID-19.

Toujours à l’enseignement fondamental, les élèves du groupe B qui réalisaient jusqu’ici leurs travaux de répétition à la maison une semaine sur deux auront eux aussi la possibilité de fréquenter la classe en continu. Les parents doivent en informer le titulaire de classe.

Des horaires inchangés jusqu’à la fin de l’année

Le retour à des classes entières doit se faire avec le moins d’effort organisationnel possible. C’est pourquoi l’horaire des cours de 8 heures à 13 heures est conservé. Dans les maisons relais, l’accueil reste offert tous les après-midis de 13 heures à 18 heures.

Le maintien des mesures barrières

Dans les salles de classe, il peut être renoncé à la distance de 2 mètres entre élèves ainsi qu’au masque (buff, etc.).

Les autres mesures barrières sont maintenues :

  • Se couvrir la bouche et le nez dans l’enceinte de l’école reste recommandé, jusqu’au banc dans la salle de classe.
  • Les mains sont régulièrement lavées ou désinfectées.
  • Les pauses et récréations demeurent décalées.
  • Les cantines sont fermées.

Ainsi continuons-nous à veiller à la sécurité des élèves et du personnel des écoles tout en garantissant le droit à l’éducation. Nous apprenons à vivre avec le coronavirus SARS-CoV-2, à vivre et à enseigner.

Une stratégie de dépistage généralisé des élèves et des enseignants permettra une détection précoce d’éventuels foyers d’infection et de réagir promptement : tous les élèves et les enseignants sont subdivisés en groupes de cinq personnes, testées chaque semaine à tour de rôle.

La protection des personnes vulnérables

Les élèves vulnérables au COVID-19 poursuivent l’enseignement à distance. Les enseignants vulnérables interviennent à partir de chez eux.

Les sorties scolaires de nouveau possibles

À l’école fondamentale comme au lycée, les excursions et les sorties pédagogiques en journée sont autorisées dès le 22 juin. Les colonies scolaires, avec nuitées, restent cependant suspendues jusqu’au 15 juillet 2020.

  • Mis à jour le 19-06-2020