Reprise des activités dans les écoles et les structures d’accueil : questions et réponses

Vous trouvez sur cette page les questions/réponses les plus fréquentes sur les mesures prises dans le secteur de l’éducation.


Questions générales

Qui peut bénéficier d’un congé pour raisons familiales ?

Un des parents affiliés au régime luxembourgeois de sécurité sociale (y compris les non-résidents) peut demander à bénéficier du congé pour raisons familiales lié à la pandémie Covid-19 si un ou plusieurs enfants relèvent de l’une de ces catégories, à savoir :

•    un enfant né à partir du 1er septembre 2015, à charge du demandeur ;

•    un enfant scolarisé de moins de 13 ans, dont l’école est fermée ou dont les cours restent suspendus pour des raisons directement liées à la crise sanitaire, ou qui ne peut être pris en charge par aucune école ou structure d’accueil en raison de mesures barrières imposées, à condition de produire un certificat attestant la situation donnée émis par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse ;

•    un enfant vulnérable au COVID-19 en application des recommandations et critères médicaux déterminés par le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI). Est considéré comme un enfant vulnérable au COVID-19, selon les recommandations du CSMI, un enfant qui souffre d’une pathologie respiratoire, cardiaque ou d’une immunodépression.

Les parents des enfants en situation de handicap qui ont de 13 à 18 ans (ou jusqu’à 25 ans) peuvent bénéficier du congé pour raisons familiales s’ils bénéficient de l’allocation spéciale supplémentaire pour enfant handicapé de la part de la Caisse pour l'avenir des enfants (CAE).

Vous trouvez un formulaire de demande avec toutes les informations utiles sur guichet.lu : http://guichet.lu/cocrf

Où est-ce que je peux trouver des informations sur le coronavirus Covid-19 ?

Veuillez consulter le site www.covid19.lu. Vous pouvez également appeler le numéro 247-65533.

Où est-ce que je peux trouver des renseignements utiles ?

Pour toute question générale concernant l’éducation, veuillez appeler le numéro 8002-9090. À partir du mois de juin, cette helpline 8002 9090 est disponible en semaine de 9 à 12 h et de 13 à 16 h. Elle n’est pas active pendant le weekend ou les jours fériés. Vous pouvez aussi adresser vos questions via un formulaire de contact sur www.schouldoheem.lu.

Vous pouvez également consulter le site du ministère de l’Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse sous www.men.public.lu.

En outre, vous avez la possibilité de suivre l’actualité sur www.covid19.lu et dans les médias nationaux.

À qui m’adresser si j’ai des questions en relation avec les enfants et jeunes à besoins spécifiques ou en situation de handicap?

Les assistants sociaux du Service de la scolarisation des élèves à besoins spécifiques (S-EBS) se tiennent à votre disposition pour toute question y relative.
Ils sont joignables à travers la helpline du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse sous le numéro : 8002 9090, ou par courriel: social.s-ebs@men.lu.

À qui m’adresser pour avoir un conseil ou un accompagnement psychologique ?

Le CePAS (Centre psycho-social et d'accompagnement scolaires) offre une écoute, un conseil et un accompagnement  aux élèves, parents et enseignants, également dans le contexte de la pandémie du COVID-19 :

- par téléphone au 247-75910 ;

- par consultations physiques (gratuites, sur rendez-vous uniquement) ;

- par téléconsultations sur demande.

Heures d'ouverture du lundi au vendredi, également pendant les vacances scolaires, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 17 h.

Contact: facebook et messenger : @cepasluxembourg, email : info@cepas.public.lu, page Internet : www.cepas.lu

Quand a lieu la reprise des activités ?

Les activités des établissements scolaires et des structures d’accueil reprennent progressivement.

La réouverture s’accompagne de la mise en place de strictes mesures barrières pour assurer la protection maximale de tous les enfants et jeunes ainsi que des membres du personnel. À l’enseignement fondamental comme secondaire, les cours reprennent selon un système en alternance qui permet d’assurer la continuité de l’enseignement et de l’apprentissage tout en réduisant de 50% les effectifs d’élèves simultanément présents dans les bâtiments scolaires.

Les activités reprennent selon le calendrier suivant:

20 avril 2020

- mesures en faveur des élèves en situation de déconnexion ou de décrochage ;

- reprise des services ambulatoires du secteur de l’Aide à l’enfance et à la famille (AEF), notamment de l’Office national de l’enfance (ONE) ;

-
prise en charge ponctuelle des élèves à besoins spécifiques par les centres de compétences en psychopédagogie spécialisée et centres socio-thérapeutiques, dans la mesure où la continuité d’une thérapie, d’une rééducation ou d’un diagnostic en dépend.

4 mai 2020


- classes de 1re de l’enseignement secondaire classique et général ;
- classes terminales de la formation professionnelle (CCP, DAP et DT).

11 mai 2020

- classes de 7e à 2e de l’enseignement secondaire classique et général ;
- classes non terminales de la formation professionnelle ;
- cours individuels de l’enseignement musical.

25 mai 2020

- cycles 1 à 4 de l’enseignement fondamental ;
- structures d’accueil et assistants parentaux;
- classes des centres de compétences en psychopédagogie spécialisée.

29 juin 2020

- les groupes A et B du système en alternance sont à nouveau réunis dans une même classe à l’enseignement fondamental et à l’enseignement secondaire.

15 juillet 2020

- activités de vacances en groupes de 50 enfants, encadrés de 10 animateurs au maximum.

16 juillet 2020

- Les crèches, les mini-crèches pour jeunes enfants, les maisons relais, les foyers de jour et l’assistance parentale fonctionnent à nouveau avec des tailles de groupes d’enfants et des horaires normaux.

La situation sera réévaluée par la Direction de la santé et la date de la reprise des cours pourra être adaptée en fonction de l’évolution de la situation.

Où est-ce que je peux trouver en ligne du matériel pédagogique et des idées d’activités pour les enfants ?

Le site www.schouldoheem.lu oriente vers un large éventail de matériels pédagogiques qui s’adressent aux parents, aux élèves et aux enseignants de l’enseignement fondamental et secondaire et de la formation professionelle dans de nombreux domaines.

Pour compléter cette offre, un service téléphonique d’assistance scolaire et psychologique est proposé via la helpline du ministère au 8002 9090.

L’espace «kannerdoheem» propose des activités et des idées ludiques et amusantes à réaliser en famille ou entre amis, pour les enfants de 1 à 4 et de 4 à 12 ans. Pour réfléchir, être créatif, penser aux autres et être en mouvement, sans oublier les amateurs du bricolage!

Sur www.aktivdoheem.lu, vous trouvez des conseils pour devenir ou à rester  physiquement actif. Les activités se déclinent en quatre catégories: parents avec enfants, adolescents, seniors et petits groupes d’enfants.

Que faire si le compte IAM de mon enfant n’a pas encore été activé ?

Si votre enfant fréquente l’école fondamentale, veuillez vous adresser à son titulaire de classe. Si votre enfant fréquente l’enseignement secondaire, vous pouvez activer son compte IAM à partir du site iam.education.lu en suivant la procédure décrite.

En cas de difficultés techniques, vous pouvez remplir le formulaire disponible sur le site www.schouldoheem.lu en y inscrivant le numéro de matricule de votre enfant. Le Centre de gestion informatique de l’éducation (CGIE) prendra ensuite les mesures nécessaires.
Plus de détails.

Aires de jeu et activités de vacances

Les enfants peuvent-ils se rendre sur les aires de jeu extérieures ?

Les aires de jeu extérieures sont de nouveau ouvertes, sans aucune mesure barrière telle que masque ou distance pour les enfants âgés de moins de 13 ans..

Les activités de vacances peuvent-elles avoir lieu cet été ?

Les activités de vacances proposées entre le 15 juillet et le 15 septembre 2020 par les communes, comme les colonies et les camps scouts, peuvent avoir lieu. Les activités sont organisées en groupes de 50 enfants, encadrés par 10 animateurs au maximum. Les activités se déroulent autant que possible dehors. Lors des contacts avec des personnes extérieures, réduits au minimum, les règles habituelles sont à respecter.

Élèves à besoins spécifiques

Comment est organisée la reprise des activités des centres de compétences en psychopédagogie spécialisée ?

Depuis le 20 avril 2020, les centres de compétences en psychopédagogie spécialisée assurent la prise en charge ponctuelle des élèves à besoins spécifiques, dans la mesure où la continuité d’une thérapie, d’une rééducation ou d’un diagnostic en dépend.

En mai, les interventions spécialisées ambulatoires des centres de compétences dans les classes des écoles et des lycées recommencent d’après le calendrier de reprise des élèves: le 11 mai pour les élèves de l’enseignement secondaire et le 25 mai pour les élèves de l’enseignement fondamental.

Le 25 mai 2020, les Centres de compétences reprennent pleinement leurs activités et ouvrent à nouveau leurs classes.

Tous les élèves prennent part pendant toutes les semaines de cours aux enseignements et activités proposés. Un système en alternance avec des classes divisées en deux groupes n’est pas nécessaire au vu du petit nombre d’élèves par classe.

Afin d’assurer une protection maximale de tous les élèves et du personnel contre la propagation du virus Covid-19, les élèves sont pris en charge dans de petits groupes stables et des mesures barrières sont appliquées.

Les élèves fréquentant une classe d’un Centre de compétences ne peuvent pas être accueillis dans une structure d’accueil. Cependant, l’horaire habituel des centres n’est pas modifié et les élèves sont encadrés pendant l’intégralité des plages d’ouverture usuelles. Au besoin, les parents peuvent continuer à avoir recours au congé pour raisons familiales pour s’occuper de leur enfant au retour du Centre de compétences.

Le transport des élèves à besoins spécifiques de leur domicile au lieu de scolarisation est assuré par le service de transport complémentaire d'accessibilité pour personnes à besoins spécifiques (CAPABS). Des adaptations sont prévues, telles que l’introduction de courses supplémentaires pour maintenir des distances interpersonnelles suffisantes durant les trajets en bus.

Les élèves des Centres de compétences continuent de bénéficier d’une restauration scolaire sur place : soit un sac repas personnalisé (« Frupstut ») proposé par le service Restopolis, soit une offre de restauration adaptée aux besoins spécifiques des élèves.

Les ateliers spécifiques offerts par les Centres de compétences sont suspendus jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Les prestations de diagnostic et de conseil ou de guidance continuent d’être assurées, dans le respect des règles de précaution et d’hygiène généralement admises.

Quelles sont les mesures barrières mises en place pour protéger la santé des élèves et du personnel des centres de compétences?

Compte tenu de la diversité des lieux et des particularités des élèves à besoins spécifiques, les mesures barrières sont adaptées et incluent notamment les points suivants :

• Le personnel est tenu de respecter, dans la mesure du possible, une distance interpersonnelle d’au moins deux mètres. Si cette distance ne peut pas être respectée, le port d’un masque, bandana (buff) ou foulard permettant de recouvrir le nez et la bouche est obligatoire.

• Les élèves devront être sensibilisés par le personnel qu’une distanciation de deux mètres entre eux est à privilégier, tout en sachant que cette mesure ne pourra pas strictement être respectée en tout temps.

• Le port de masque est strictement interdit avant l'âge de deux ans (risque de suffocation). Le port de masque, bandana (buff) ou foulard ne s’applique pas aux enfants de moins de 6 ans. Peu importe l'âge, un masque ne doit jamais être mis à une personne qui n'est pas capable de l'enlever soi-même (p.ex. élève handicapé), sauf si cette personne est sous surveillance directe permanente. Des consignes spéciales peuvent s'appliquer, le cas échéant, en fonction d'une instruction spécifique du médecin.

• Maintenir de groupes stables, dans la mesure du possible, pour éviter au maximum que des élèves n’appartenant pas au même groupe se côtoient.

• le lavage régulier des mains ;

• la mise à disposition de désinfectants dans chaque salle de classe et d’accueil, hors de la portée des enfants ;

• Ne pas partager, dans la mesure du possible, du matériel ou des équipements et veiller à ce que les élèves ne s’échangent pas leurs masques entre eux.

• Durant les transports vers et au départ des établissements scolaires, appliquer dans la mesure du possible les principes du « social distancing ».

Structures d'accueil

Comment fonctionnent les crèches et les mini-crèches pour jeunes enfants à partir du 16 juillet 2020 ?

À partir du 16 juillet 2020, les structures d’accueil pour jeunes enfants fonctionnent de nouveau avec des tailles de groupes normales.

Concrètement, les crèches et mini-crèches pour jeunes enfants peuvent accueillir (en fonction de la capacité d’accueil accordée)

jusqu’à 12 enfants entre 0 et 2 ans ;
jusqu’à 16 enfants entre 2 et 4 ans ;
jusqu’à 12 enfants pour les groupes mixtes (0 à 4 ans) ;
jusqu’à 11 enfants dans les mini-crèches.

Les activités doivent être organisées de façon à ce que les enfants passent le plus de temps possible à l’extérieur.

Les mesures barrières mises en place selon les recommandations de la Direction de la Santé continuent d’être appliquées (voir ci-dessous : Quelles sont les mesures barrières mises en place pour protéger la santé des enfants et du personnel des crèches et mini-crèches pour jeunes enfants?)

Les contrats d’éducation et d’accueil conclus entre les parents et la structure d’accueil avant la période de confinement et suspendus depuis, sont réactivés le 16 juillet. (voir : Comment sont gérés les contrats d’éducation et d’accueil ?)

Comment fonctionnent les structures d’accueil pour enfants scolarisés à partir du 16 juillet 2020 ?

À partir du 16 juillet 2020, les structures d’accueil fonctionnent avec des horaires normaux, à fixer par le gestionnaire.

La taille des groupes ne peut pas dépasser 50 enfants.

Les activités doivent être organisées de façon à ce que les enfants passent le plus de temps possible à l’extérieur.

Les mesures barrières mises en place selon les recommandations de la Direction de la Santé continuent d’être appliquées.

Les contrats d’éducation et d’accueil conclus entre les parents et la structure d’accueil avant la période de confinement et suspendus depuis, sont réactivés le 16 juillet. (voir : Comment sont gérés les contrats d’éducation et d’accueil ?)

La gratuité de l’accueil pour les enfants scolarisés prendra fin le 19 juillet. Les prestations seront facturées normalement à partir du 20 juillet 2020.

Comment fonctionne l'assistance parentale à partir du 16 juillet 2020 ?

Les assistants parentaux accueillent les enfants de 0 à 12 ans en fonction de la capacité d’accueil accordée.

En étroite collaboration avec les parents, les assistants parentaux appliquent des gestes barrières adaptés à l’âge des enfants (voir aussi  FAQ Quelles mesures barrières sont mises en place pour protéger la santé des enfants et du personnel dans les crèches et mini-crèches pour jeunes enfants?). Outre les mesures d’hygiène, cela implique notamment de protéger le lieu d’accueil vers l’extérieur et de privilégier les activités en plein air. Vous trouvez ici les consignes destinées au assistants parentaux.

Les contrats d’éducation et d’accueil conclus entre les parents et la structure d’accueil avant la période de confinement et suspendus depuis, sont réactivés le 16 juillet. (voir : Comment sont gérés les contrats d’éducation et d’accueil ?).

Comment est organisée jusqu’au 15 juillet 2020 la reprise dans les structures d’accueil pour enfants scolarisés ?

Les maisons relais et foyers pour enfants reprennent leurs activités le 25 mai 2020.

La coopération des parents est centrale : ils sont étroitement associés à la mise en place et au respect des mesures barrières. Les éducateurs donnent, quant à eux, au quotidien l’exemple aux enfants en adoptant eux-mêmes les comportements adéquats.

Les groupes sont réduits à 10 enfants maximum, afin de leur laisser le plus d’espace possible. Le même éducateur s’occupe du même groupe d’enfants, dans la mesure du possible.

Les activités se déroulent le plus souvent possible à l’extérieur.

Des mesures barrières contre la propagation du Coronavirus Covid-19 sont également mises en place dans les structures d’accueil pour protéger au maximum les enfants et le personnel

Le nettoyage des lieux, du matériel et des jouets se fait régulièrement et soigneusement. Le matériel et les jouets qui ne peuvent être nettoyés ne sont pas utilisés.

Les repas ont lieu dans la salle de séjour du groupe.

Comment est organisée jusqu’au 15 juillet 2020 la reprise des activités dans les crèches et mini-crèches pour jeunes enfants ?

Afin d’assurer la sécurité de tous lors de la reprise des activités, les crèches mettent en place des mesures de protection adaptées aux besoins et aux capacités des enfants. Le grand principe de ces mesures consiste à limiter le plus possible le nombre de personnes externes en contact avec les enfants. Grâce à cette limitation, des gestes barrières tels que la distanciation sociale ou l’absence de contact physique peuvent s’assouplir au sein des groupes d’enfants.

La coopération des parents est centrale : ils sont étroitement associés à la mise en place et au respect des mesures barrières. Les éducateurs donnent, quant à eux, au quotidien l’exemple aux enfants en adoptant eux-mêmes les comportements adéquats.

Les groupes sont réduits à 5 enfants maximum, afin de leur laisser le plus d’espace possible. Le même éducateur s’occupe du même groupe d’enfants, dans la mesure du possible.

Les activités se déroulent le plus souvent possible à l’extérieur.

Le nettoyage des lieux, du matériel et des jouets se fait régulièrement et soigneusement. Le matériel et les jouets qui ne peuvent être nettoyés ne sont pas utilisés.

Les repas ont lieu dans la salle de séjour du groupe.

Quelles sont les mesures barrières mises en place pour protéger la santé des enfants et du personnel des crèches et mini-crèches pour jeunes enfants?

Les gestes barrières pour le personnel

Chaque fois qu’entre adultes la distance interpersonnelle de 2 mètres ne peut être respectée, le port du masque, bandana (buff) ou foulard couvrant la bouche et le nez est obligatoire.

Avec les enfants, le personnel ne peut pas toujours se couvrir le visage car les enfants ont besoin de voir les expressions du visage.

Les contacts physiques avec les bébés sont bien évidemment maintenus. Avec les enfants plus âgés, le contact physique reste possible et parfois nécessaire (consoler l’enfant, l’aider à s’habiller etc.). L’adulte veille à se laver les mains, éventuellement le visage et celui de l’enfant après un tel contact physique.

Les gestes barrières pour les enfants

Le lavage des mains est le geste barrière phare. Le personnel sensibilise les enfants selon leur âge et leur montre les bons gestes.

Le port du masque, bandana (buff, ou foulard est strictement interdit avant l'âge de deux ans (risque de suffocation). Il est déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans, qui le supportent mal. Il peut augmenter le risque d'infection car l'enfant touche régulièrement le masque et son visage de ses mains. Des consignes spéciales (comme le port de masques spéciaux) peuvent s'appliquer à des enfants hautement vulnérables, suivant une instruction de leur médecin.

Ces mesures s’appliquent à toutes les crèches et mini-crèches, commerciales comme conventionnées.

Comment sont gérés les contrats d’éducation et d’accueil ?

Les contrats d’éducation et d’accueil conclus entre les parents et la structure d’accueil avant le 25 mai 2020 sont suspendus à partir du 25 mai 2020 jusqu’au 15 juillet 2020.
Pour chaque inscription à partir du 25 mai 2020 un nouveau contrat est conclu, aussi bien pour les enfants nouvellement inscrits que pour les enfants déjà inscrits avant la suspension. La durée de ce nouveau contrat est limitée au 15 juillet 2020. Après cette date, les contrats en vigueur avant le 16 mars 2020 sont à nouveau appliqués.

En cas de changement de l’horaire d’accueil de l’enfant à partir du 16 juillet 2020, les parents et le gestionnaire de la structure d’accueil doivent signer un avenant au contrat afin de se mettre d’accord sur le nouvel horaire.

Si les parents ont désinscrit leur enfant de la structure d’accueil, le délai de préavis court également pendant la période de suspension des contrats, du 25 mai au 15 juillet 2020. La partie du préavis qui coïncide avec la période de suspension ne peut pas faire l’objet d’une facturation et le montant n’est pas dû par les parents.

Quand devez-vous renouveler votre contrat d’adhésion au chèque-service accueil ?

La prolongation tacite des contrats d’adhésion au chèque-service accueil pendant la période de suspension des activités et de la reprise progressive des activités arrive à échéance le 2 août 2020. Par conséquent, vous devez demander le renouvellement de votre contrat auprès de votre administration communale jusqu’à la fin du mois d’août 2020.

Comment est organisée la reprise des activités dans les maisons des jeunes ?

Les maisons des jeunes ont repris fin mai leurs activités d’information, de médiation, de consultation, d’aide, d’assistance et de guidance, qui s’effectuent sous forme d’entretiens individuels, sur rendez-vous.

La fréquentation libre des lieux par les jeunes est autorisée jusqu’à vingt personnes, personnel inclus, avec port de masque, bandana (buff) ou foulard obligatoire. Cela concerne les activités de groupe, de loisir, d’animation, de formation, d’accueil et de rencontre qui ont lieu à l'intérieur et à l'extérieur des maisons des jeunes.

Les activités rassemblant au-delà de vingt personnes à l’intérieur et à l’extérieur de la maison des jeunes sont également possibles, à condition que les jeunes disposent de places assises assignées et portent obligatoirement un masque, bandana (buff) ou foulard si la distance interpersonnelle de deux mètres ne peut pas être garantie.

Le personnel peut aussi intervenir à l’extérieur dans le cadre du travail de la jeunesse mobile (aufsuchende Jugendarbeit, mobile Jugendarbeit), notamment pour sensibiliser les jeunes aux mesures de sécurité et d’hygiène en vigueur et les soutenir dans la gestion personnelle et collective de la crise sanitaire actuelle.

Enseignement fondamental

Comment sont organisés les cours et l’accueil à partir du 29 juin 2020  ?

En se fondant sur l’évolution de la situation sanitaire et sur les connaissances scientifiques les plus récentes et après consultation avec les différents acteurs, le gouvernement a décidé des mesures supplémentaires de déconfinement pour la période du 29 juin au 15 juillet 2020.

Un groupe classe reconstitué

À partir du lundi 29 juin 2020, les groupes A et B du système en alternance hebdomadaire (groupe A « école », groupe B « études surveillées ») sont réunis en classe. Les élèves d’une classe peuvent donc à nouveau fréquenter l’école ensemble.

Une organisation scolaire inchangée

L’horaire scolaire en vigueur depuis le 25 mai reste inchangé : les cours à l’école sont assurés de 8 à 13 heures ; l’accueil continue d’être organisé de 13 à 18 heures.

L’enseignement continue de se concentrer sur les contenus essentiels et nécessaires à la poursuite des programmes de l’année scolaire suivante. Le personnel de l’Éducation nationale précédemment en charge des études surveillées intervient en classe aux côtés du titulaire pour soutenir dans leurs apprentissages les élèves qui en ont besoin.

À la fin des cours, les élèves peuvent soit rentrer chez eux, soit bénéficier d’un accueil assuré par le personnel éducatif de la structure d’accueil, avec une offre de restauration gratuite.

Les enfants actuellement suivis à domicile pendant les semaines d’études surveillées

Pour les enfants du groupe B qui suivent depuis le 25 mai leurs études surveillées à domicile, les parents peuvent soit continuer à assurer eux-mêmes cette prise en charge, soit demander que leur enfant rejoigne ses camarades en classe. Ils doivent en avertir le titulaire de classe jusqu’au 25 juin 2020.

Les élèves, enseignants et parents vulnérables

Les élèves vulnérables ou ayant un parent vulnérable (voir définition sous « Qui peut bénéficier d’un congé pour raisons familiales ») peuvent continuer à suivre un enseignement à distance depuis leur domicile.
Les membres du personnel considérés comme personnes vulnérables peuvent continuer à offrir un enseignement à distance depuis leur domicile.

Les élèves à besoins spécifiques

À partir du 29 juin 2020, la prise en charge des élèves par les instituteurs spécialisés (I-EBS) et les autres intervenants spécialisés fonctionne à nouveau dans la mesure du possible comme avant le début de la phase de confinement.

Des tests à large échelle

Ces mesures supplémentaires de déconfinement s’accompagnent d’une stratégie de tests à large échelle. Tous les élèves et les enseignants sont subdivisés en groupes de 5 personnes, testées chaque semaine à tour de rôle afin d’identifier le plus tôt possible d’éventuels foyers d’infection.

Protection de la santé des élèves et du personnel

Les mineurs de moins de 13 ans sont dispensés du port du masque lorsqu’ils se trouvent à l’extérieur. Le port du masque ou de toute autre protection permettant de recouvrir le nez ou la bouche est toutefois recommandé en dehors du groupe classe et reste facultatif à l’intérieur de la salle de classe.

Les autres mesures barrières reste de mise, notamment pour ce qui est des mesures d’hygiène personnelle (e.a. lavage des mains) et des distances interpersonnelles de 2 mètres à respecter en dehors du groupe classe.

Qu’en est-il des excursions scolaires ?

Les excursions scolaires et les sorties pédagogiques en journée sont autorisées à partir du 22 juin 2020.

Les excursions avec nuitée restent suspendues jusqu’au 15 juillet 2020.

Une surveillance est-elle assurée avant 8 h?

Une surveillance est assurée dans la cour de récréation 10 minutes avant le début des cours respectivement des études surveillées.

Une surveillance est organisée pour les enfants de parents assurant une activité essentielle et nécessitant absolument une prise en charge de leurs enfants dès 7 heures. Cette surveillance s’adresse à un nombre très réduit de parents.

Quelles sont les mesures barrières mises en place pour protéger la santé des élèves et du personnel des cycles 2 à 4?

Les mesures de distanciation et d’hygiène mises en place par chaque établissement pour assurer une protection maximale de tous les enfants et du personnel incluent notamment :

- le port d’un masque, bandana (buff) ou foulard permettant de recouvrir le nez et la bouche, qui est

   * facultatif dans les salles de classe ;
   * fortement recommandé lors les déplacements à l’intérieur de l’école et pour les situations de  contact interpersonnel quand la distance de sécurité sanitaire de 2 mètres ne peut être garantie ;
   * obligatoire durant les trajets scolaires.

Le matériel nécessaire est mis à disposition par le ministère.

- le lavage régulier des mains ;

- la mise à disposition de désinfectants dans chaque salle de classe et d’accueil, hors de la portée des enfants ;

- l’élaboration d’un plan de circulation des élèves dans l’enceinte des bâtiments ;

- l’élaboration d’un plan de pauses et de récréations alternées. Les enfants des groupes-classes présents dans la cour peuvent jouer et s’amuser tous ensemble, sans séparation.

Des recommandations spécifiques adaptées à l’âge des jeunes enfants sont adressées au personnel du cycle 1 et des structures d’accueil.

Comment est organisée la reprise pour les élèves du cycle 1 ?

La fréquentation de l’éducation précoce est facultative jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Les modalités organisationnelles décrites ci-dessus (voir: comment sont organisés les cours et l'accueil à partir du 29 juin 2020?) s’appliquent également au cycle 1.1. et 1.2. (éducation préscolaire). En ce qui concerne les mesures barrières (voir ci-après), des recommandations spécifiques adaptées à l’âge des jeunes enfants seront adressées au personnel du cycle 1 et des structures d’accueil.

Quelles sont les mesures barrières mises en place pour protéger la santé des élèves et du personnel au cycle 1? 

Des recommandations spécifiques concernent les jeunes enfants et les gestes barrières sont adaptés aux besoins de la petite enfance.

Le port du masque, bandana (buff) ou foulard est déconseillé

Les enfants du cycle 1 ne portent pas de masque à l’école. D’après les recommandations sanitaires de la Direction de la Santé, le port du masque est en effet déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans et même strictement interdit avant l'âge de deux ans (risque de suffocation).

Les enseignants et les éducateurs ne portent pas non plus de masque à l’intérieur de la salle de classe. Les très jeunes enfants doivent pouvoir voir le visage et découvrir l’expression de l’adulte.

En classe, le personnel enseignant et éducatif veille à respecter les règles de distanciation interpersonnelle. Ceci n’est évidemment pas réalisable à tout moment. Il existe des situations dans lesquelles l’adulte doit avoir un contact physique avec l’enfant, consoler un enfant, l’aider dans l’accomplissement de gestes quotidiens, etc.

Des gestes et des mesures barrières à l’intérieur et à l’extérieur

Les gestes barrières adaptés à la petite enfance consistent notamment à scrupuleusement se laver les mains, à protéger la structure vers l’extérieur et à ne pas mélanger les groupes d’enfants.

Pour maximiser la sécurité des enfants et du personnel , une série de mesures est également mise en place à différents niveaux:

À l’entrée du bâtiment

Afin de ne pas multiplier les contacts, les parents ne doivent, dans la mesure du possible, pas pénétrer dans le bâtiment scolaire. Des espaces pour l’arrivée et le départ des enfants sont prévus à l’extérieur (kiss and go). Les enseignants et éducateurs accueillent les enfants dans un espace spécialement prévu à cet effet. Dans la mesure du possible, plusieurs entrées/sorties sont utilisées pour faciliter cet exercice.

À l’intérieur de la salle de classe

Lorsque les enfants sont assis à leurs tables, il est veillé à ce qu’il y ait une distance de deux mètres entre eux. Ils disposent d’une place fixe (chaise et table) qui leur est attribuée, elle doit être clairement marquée et ne peut être interchangée. Les chaises, tables, objets et surfaces les plus touchés sont nettoyés tous les jours

Matériel et jouets

Le matériel et les jouets sont nettoyés régulièrement.
Chaque enfant dispose de son propre kit de matériel (crayons, feutres, colle, ciseaux, …), qui, dans la mesure du possible, ne doit pas être partagé. Il est recommandé que les enfants ne ramènent rien de personnel à l’école (sauf pour des raisons « émotionnelles »).

Jeux à l’extérieur

Il est recommandé que les jeunes élèves passent un maximum de temps à l’extérieur, sans mélanger les groupes d’enfants. Des sorties en forêt peuvent également avoir lieu.

Les périodes de récréation sont échelonnées.

Comment est organisé le transport scolaire ?

Dans chaque commune qui propose normalement un transport scolaire, celui-ci est adapté au nouvel horaire des cours (aller avant le début des cours à 8 h et retour après la fin des cours à 13 h).

Qu’en est-il de la prise en charge par les équipes de soutien pour élèves à besoins spécifiques (ESEB) ?

Les élèves à besoins spécifiques intégrés dans l’enseignement régulier et pris en charge par l’équipe de soutien pour élèves à besoins spécifiques (ESEB) bénéficient de cette prise en charge, qu’ils fréquentent l’école ou la structure d’accueil. (Voir aussi FAQ de la rubrique Élèves à besoins spécifiques).

Comment est organisée la réouverture des internats?

Les internats rouvrent leurs portes parallèlement aux écoles.

Comment se passe l’orientation vers l’enseignement secondaire au cycle 4 ?

Les épreuves communes du cycle 4.2 dans le cadre de la procédure d’orientation vers le lycée sont supprimées. La décision d’orientation se fonde sur les productions de l’élève au cours du cycle 4, sur les bilans intermédiaires du cycle 4 et sur les informations du psychologue, si les parents ont opté pour son intervention. Les entretiens d’orientation, lors desquels le titulaire de classe et les parents d’élèves prennent une décision d’orientation commune, sont maintenus. Les inscriptions au lycée se font entre le 29 juin et le 3 juillet 2020.

Toutes les portes ouvertes dans les lycées et les écoles internationales sont annulées. Certains établissements proposent néanmoins des portes ouvertes virtuelles. Des informations plus détaillées sont disponibles sur les sites internet des lycées.

Qu’en est-il des bilans intermédiaires et des bilans de fin de cycle ?

Les 2e et 3e trimestres de l’année scolaire en cours sont fusionnés en une seule période de référence qui s’étend du lundi 6 janvier 2020 au mercredi 15 juillet 2020.
Les entretiens sur les bilans intermédiaires du 2e trimestre sont supprimés.
Pour chaque élève, un bilan intermédiaire est établi pour la période du 6 janvier au 15 juillet 2020. Pour les élèves qui passent au cycle suivant, un bilan de fin de cycle est également établi à la fin de l’année scolaire.

Enseignement secondaire

Comment sont organisés les cours à partir du 29 juin 2020 ?

En se fondant sur l’évolution de la situation sanitaire et sur les connaissances scientifiques les plus récentes et après consultation avec les différents acteurs, le gouvernement a décidé des mesures supplémentaires de déconfinement.

Les groupes A et B sont supprimés

À partir du 29 juin 2020, l’enseignement en alternance au lycée est abandonné au profit d’un fonctionnement avec des effectifs de classe normaux. Tous les élèves retournent donc à l’école et les classes fonctionnent avec leurs effectifs normaux.
L’horaire scolaire en vigueur depuis le 11 mai reste inchangé : les cours à l’école sont assurés de 8 à 13 heures. L’organisation scolaire n’est pas modifiée.

Les mesures barrières restent inchangées

Les mesures sanitaires mises en place depuis le 11 mai restent en vigueur : à l’intérieur de la salle de classe, le port d’un masque ou de tout autre dispositif permettant de recouvrir le nez ou la bouche est facultatif ; à l’extérieur de la salle de classe, il est recommandé.
Dans les établissements scolaires, les mesures d’hygiène ainsi que les mesures qui ont été mises en œuvre concernant la circulation des personnes restent en vigueur.

Les enseignants et les élèves vulnérables

Les élèves vulnérables ou ayant un parent vulnérable (voir définition sous « Qui peut bénéficier d’un congé pour raisons familiales ») peuvent continuer à suivre un enseignement à distance depuis leur domicile.
Les membres du personnel considérés comme personnes vulnérables peuvent continuer à offrir un enseignement à distance depuis leur domicile.

Excursions et sorties pédagogiques

Les sorties pédagogiques sont autorisées sous réserve qu’elles n’excèdent pas la durée d’une journée et que le protocole sanitaire du lieu de destination soit respecté. Il est déconseillé d’organiser des déplacements à l’étranger.

Quelles sont les mesures barrières mises en place pour protéger la santé des élèves et du personnel de l'enseignement secondaire ?

Dès la reprise, des mesures de distanciation et d’hygiène sont mises en place dans chaque établissement pour assurer une protection maximale de tous les enfants, des jeunes et du personnel.

Celles-ci incluent notamment :

- le respect d’une distance interpersonnelle de 2 mètres (à travers l’orientation des flux dans les couloirs, le déphasage des pauses de récréation, etc.) ;

- le port d’un masque, bandana (buff) ou foulard permettant de recouvrir le nez et la bouche, qui est

   * facultatif dans les salles de classe ;
   * fortement recommandé lors les déplacements à l’intérieur du lycée et pour les situations de contact interpersonnel quand la distance de sécurité sanitaire de 2 mètres ne peut être garantie ;
   * obligatoire durant les trajets scolaires.

Le matériel nécessaire est mis à disposition par le ministère.

- le maintien de groupes classes stables, dans la mesure du possible, pour éviter au maximum que des élèves n’appartenant pas au même groupe se côtoient ;

- un lavage régulier des mains ;

- la mise à disposition de désinfectants dans chaque salle de classe et à l’entrée des écoles ;

- l’élaboration d’un plan de circulation des élèves dans l’enceinte des bâtiments;

- l’élaboration d’un plan de pauses et de récréations alternées ;

- la fermeture des cantines. Des solutions pour approvisionner les élèves p.ex. en casse-croûtes, sont envisagées.

Comment se déroule l'évaluation des élèves des classes de 7e à 2e et à quand sont reportés les devoirs en classe ?

Pendant la période de suspension, en langues et en mathématiques ainsi que, pour les classes supérieures, dans les disciplines de spécialisation des différentes sections, les enseignants donnent régulièrement à chaque élève un retour d’information constructif sur les progrès réalisés et les éléments à travailler.

Depuis la reprise des cours, des devoirs en classe sont organisés dans chacune de ces disciplines.
Pour le calcul de la moyenne semestrielle dans chacune de ces disciplines, la note la moins élevée n’est pas prise compte.

Pour récompenser la participation de l’élève aux activités d’enseignement à distance pendant la suspension des cours, les enseignants peuvent augmenter, pour chacune de ces disciplines, de 1 à 4 points la moyenne des notes obtenues.

Dans les autres disciplines
, depuis la reprise des cours, les élèves révisent avec leurs enseignants les travaux réalisés pendant la période de suspension et ont la possibilité de les retravailler. Les travaux sont ensuite évalués par une note chiffrée.
Pour le calcul de la moyenne semestrielle dans chacune de ces disciplines, la note la moins élevée n’est pas prise compte.

Pour récompenser la participation de l’élève aux activités d’enseignement à distance pendant la suspension des cours, les enseignants peuvent augmenter, pour chacune de ces disciplines, de 1 à 4 points la moyenne des notes obtenues dans la période du 6 janvier au 9 juillet 2020.
Les critères de promotion à la fin de l’année scolaire restent inchangés.

Comment est organisée la réouverture des internats?

Les internats rouvrent leurs portes parallèlement aux lycées.

Comment fonctionnent le Service psycho-social et d’accompagnement scolaires (SEPAS), le Service socio-éducatif (SSE) et l’Équipe pour enfants à besoins spécifiques (ESEB) au sein des lycées?

Les services SePAS, SSE et ESEB se tiennent à disposition des parents, des élèves et des enseignants au sein de chaque lycée à travers une permanence téléphonique qui est organisée pendant les heures de bureaux. Les psychologues, assistants sociaux et éducateurs sont à l’écoute des personnes qui en ont besoin et proposent un accompagnement psycho-social. Les services en question sont joignables à leurs numéros de téléphones respectifs affichés sur les sites Internet des lycées.

Que faire si on ne dispose pas du matériel informatique nécessaire à domicile ?

Pour les élèves qui ne disposent pas du matériel informatique nécessaire ou d’une connexion internet à domicile, les parents sont invités à contacter le secrétariat du lycée.

Formation professionnelle

Comment sont organisés les cours à partir du 29 juin 2020?

En se fondant sur l’évolution de la situation sanitaire et sur les connaissances scientifiques les plus récentes et après consultation avec les différents acteurs, le gouvernement a décidé des mesures supplémentaires de déconfinement. À partir du 29 juin 2020, l’enseignement en alternance est abandonné au profit d’un fonctionnement avec des effectifs de classe normaux. (Voir aussi sous « Enseignement secondaire »).

Quand les apprentis peuvent-ils retourner dans leur entreprise formatrice ?

Dans les secteurs dont le déconfinement aura été décidé, les apprentis sont autorisés à retourner à leur poste d’apprentissage à partir de la date de la reprise des cours (4 mai pour les classes terminales et 11 mai pour les autres classes), sous condition que leur sécurité sanitaire soit garantie et que leur formation pratique puisse être assurée en bonne et due forme par l’entreprise formatrice.

Est-ce qu’un apprenti peut bénéficier du chômage partiel ?

Oui, les apprentis sont éligibles au chômage partiel. Plus d’infos

L’année scolaire 2019-2020 sera-t-elle évaluée ?

L’objectif est de permettre aux élèves et apprentis une promotion au cours de l’année scolaire 2019-2020.

Comment est organisée l’évaluation des modules ?

Les méthodes d’évaluation sont adaptées aux contraintes de la situation actuelle. Après la reprise des cours, chaque module est évalué dans la mesure du possible.
À la fin de l’année sont offertes des possibilités de repêchage sous différentes formes.

Comment sont évalués les modules patronaux ?

Les apprentis sont dispensés des modules patronaux du 2e semestre. Ces modules sont donc acquis.

Est-ce que les stages ont lieu ? Sont-ils évalués ?

Pour les élèves des classes terminales, une dispense est accordée pour tous les modules de stage qu’il est impossible d’évaluer. Pour toutes les autres classes, les élèves bénéficient d’une dispense pour tous les modules de stage qui auraient dû être accomplis entre le 16 mars 2020 et la fin de l’année scolaire.

La durée des projets intégrés est-elle adaptée ?

La durée des projets intégrés finaux et intermédiaires est adaptée et leur contenu se limite à la matière traitée jusqu’à la fin du premier semestre de l’année scolaire 2019-2020.
Les commissaires en charge des projets intégrés finaux organisés sous forme de modules au cours de l’année communiquent les modalités dans les meilleurs délais aux lycées concernés.

La date limite de signature du contrat d’apprentissage est-elle reportée ?

La date limite de signature du contrat d’apprentissage, initialement fixée au 31 octobre, est reportée.

Qu’en est-il des cours du brevet de maîtrise ?

Les cours et examens relatifs au brevet de maîtrise sont reportés.

Les lignes directrices concernant la clôture de l’année académique 2019/2020 et l’organisation des sessions d’examen de printemps et d’automne 2020 ont été arrêtées par le Service de la formation professionnelle du ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et la Chambre des Métiers :

1. Dans la mesure du possible les examens de la session de printemps 2020 relatifs aux cours de la théorie générale et de la théorie professionnelle seront organisés au courant du mois de juillet 2020.

2. Les examens couvriront en principe les matières enseignées jusqu’au moment de la suspension des cours, à savoir le 13 mars 2020.

3. Les examens seront organisés dans le respect des prescriptions sanitaires telles que mises en place pour les examens de fin d’études secondaires (voir FAQ - Enseignement secondaire).

4. Les candidats qui remplissent les conditions d’admission aux examens à la date de suspension des cours seront convoqués aux examens auxquels ils se sont inscrits.

5. Les demandes de congé individuel de formation accordées par le ministère restent valables. Il n’est pas nécessaire de faire une nouvelle demande.

6. Les examens pratiques seront organisés pendant le congé de la Toussaint du 2 au 7 novembre 2020.

7. Les commissions d’examen sont instruites de réduire, dans la mesure du possible, la durée des examens pratiques.

8. Les examens de la session d’automne 2020 relatifs aux cours de la théorie générale et de la théorie professionnelle seront organisés entre le 5 et le 16 octobre 2020.

Lorsqu’il ne sera pas possible de respecter, pour un cours ou une matière spécifique, les principes énoncés aux points 1 et 2, une solution alternative sera élaborée par le ministère de l’Éducation nationale, la Chambre des Métiers et la commission d’examen.

La Chambre des Métiers établira un planning détaillé qui sera communiqué aux intéressés (candidats, chargés de cours et membres des commissions d’examen) dans les meilleurs délais.

Pour toute question relative à l’organisation, prière de contacter la Chambre des Métiers à l’adresse brevet@cdm.lu

Qu’en est-il de la formation patronale au CNFPC ?

Les activités en relation avec la formation patronale n'ont pas lieu pendant la période de suspension.

Qu’en est-il des réunions professionnelles ?

Suite à l’annonce des décisions prises en conseil de gouvernement le 15 mars 2020, le Premier ministre a annoncé qu’un des objectifs du Gouvernement est de réduire les déplacements des personnes. Ainsi, toutes les réunions dites « professionnelles », telles que préliminaires, curriculaires, ou autres, sont annulées jusqu’à nouvel ordre.

Enseignement musical

Comment est organisée la reprise des cours à l’enseignement musical ?

Les cours individuels de l’enseignement musical, toutes branches et tous niveaux confondus, peuvent reprendre en juin.

Peuvent reprendre également, toutes branches confondues, les cours collectifs de préparation aux examens pour l’obtention du premier prix et pour l’obtention du diplôme supérieur. Un effectif maximal de 10 élèves par cours est alors recommandé.

Il est toutefois recommandé aux établissements d’enseignement musical de maintenir la suspension des autres cours collectifs, toutes branches et tous niveaux confondus (éveil ; divisions inférieure/moyenne/moyenne spécialisée ; degrés inférieur/moyen, etc.). 

La reprise des cours et le déroulement des examens s’accompagnent des mesures barrières communiquées par le gouvernement.
Pour permettre à tous les élèves de terminer l’année scolaire dans les meilleures conditions possibles, les programmes et le déroulement des épreuves et examens sont adaptés pour toutes les branches de l’enseignement musical.

Formation des adultes

Comment est organisée la reprise des cours d'instruction de base?

Les cours et ateliers d'instruction de base organisés par le Service de la formation des adultes reprennent en présentiel à partir du lundi 11 mai 2020, avec des groupes restreints d’élèves et dans le respect des mesures barrières contre la propagation du Coronavirus Covid-19, selon des horaires légèrement adaptés sur les différents sites (Wiltz, Ettelbruck, Mersch, Kirchberg, Echternach et Differdange). Les apprenants sont informés par téléphone par leurs enseignants au courant de la semaine du 4 mai 2020.

Les prestataires conventionnés par le ministère (communes et associations) sont autorisés à reprendre les cours d'instruction de base en présentiel à partir du 11 mai 2020 avec des groupes restreints d’élèves et dans le respect des mesures barrières contre la propagation du Coronavirus Covid-19. Les apprenants sont informés par les prestataires des cours par téléphone avant le début du cours.

Comment est organisée la reprise des cours de la deuxième voie de qualification ?

Les cours de la deuxième voie de qualification, organisés en présentiel en journée sur le site du Service de la formation des adultes au Kirchberg reprennent à partir du 11 mai 2020 selon le système en alternance hebdomadaire (la classe est divisée en deux groupes qui alternent une semaine de cours à l’école suivie d’une semaine de répétition à domicile).

Les cours de la deuxième voie de qualification, organisés le soir dans les lycées (ECG, LGK, LNW, LTC, LTMA) reprennent à partir du 11 mai 2020 en présentiel, selon le système en alternance hebdomadaire, ou continuent à être enseignés à distance avec la possibilité de recourir à un tutorat en présentiel. Les évaluations se font exclusivement en présentiel.

Comment sont organisés les cours d'intérêt général?

Les cours d'intérêt général en présentiel restent suspendus jusqu'à la fin de l'année scolaire 2019-2020. De nombreux cours sont, dans la mesure du possible, organisés en enseignement à distance. Les apprenants sont informés par courriel par les prestataires des cours avant le début du cours.

Comment obtenir le certificat « Vivre ensemble au Grand-Duché de Luxembourg » ?

Les cours « Vivre ensemble au Grand-Duché de Luxembourg » restent suspendus jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019-2020. Néanmoins, les examens pour obtenir le certificat requis dans le cadre de l’acquisition de la nationalité luxembourgeoise continuent à être organisés régulièrement sur le site Kirchberg.

L’inscription se fait via le site lux.men.lu, où vous trouvez aussi les modalités d’examen et des liens vers des documents de référence pour vous préparer à l’examen.

Comment obtenir des informations et des conseils concernant la formation des adultes ?

Vous pouvez prendre contact avec le Service de la formation des adultes par le téléphone au 8002 – 4488 ou par courriel sfa@men.lu .

En cas de besoin un rendez-vous sur le site Kirchberg peut être fixé avec un conseiller en formation d’adulte.

Les visites sans rendez-vous sont à éviter.

Quand auront lieu les tests et examens à l’Institut national des langues (INL) ?

Seuls les tests et examens nationaux et internationaux ont lieu à l’INL en présentiel et dans le respect des mesures barrières définies par le ministère de la Santé à partir du 11 mai 2020. Informations sur le site www.inll.lu.

Tous les candidats déjà inscrits à un de ces examens ou tests (dont le Sproochentest) pourront passer le test ou examen avant la fin du semestre.

L’Institut national des langues (INL) organise-t-il un apprentissage en ligne ?

Les cours de l’INL ont lieu en e-learning jusqu’à la fin du semestre, le 9 juillet 2020 inclus.

Les apprenants peuvent consulter leur plateforme d’enseignement électronique. Ils sont invités à suivre les instructions des enseignants et à réaliser en autonomie les tâches qui leur sont proposées.

  • Mis à jour le 03-07-2020