Devenez famille d’accueil !

160609-gitt-fleegefamill-afficheTous les enfants ont besoin de parents pour grandir, se développer, s’épanouir. Il arrive cependant que les parents biologiques, en raison de difficultés sociales, psychologiques ou autres, ne soient pas en mesure d’offrir à leur enfant les conditions de stabilité dont il a besoin. Dans ces cas, l’enfant peut être confié à une famille d’accueil.

La campagne « Gitt Fleegefamill ! »  vient d’être lancée pour recruter de nouvelles familles d’accueil.

Un rôle éducatif et affectif

Alternative au placement en foyer, l’accueil en famille peut être de courte durée (de 1 à 2 ans) ou de longue durée, de jour (temps partiel) ou de jour et de nuit (temps complet). Il permet à l’enfant en détresse de retrouver un cadre chaleureux et sécurisant, de vivre une ambiance familiale, de nouer des liens affectifs, de s’épanouir après des parcours souvent éprouvants. Donner une nouvelle chance à un enfant en l’accueillant dans sa famille est une mission valorisante et enrichissante en même temps qu’un engagement citoyen fort.

Selon les circonstances, le placement en famille d’accueil est volontaire ou judiciaire.

  1. L’accueil volontaire se fait à la demande et avec l’accord des parents biologiques. Ceux-ci gardent la possibilité d’organiser, en concertation avec les services de l’aide à l’enfance, le déroulement de l’accueil, de même que le retour de l’enfant dans sa famille.
  2. L’accueil judiciaire est décidé par le juge de la jeunesse. L’autorité parentale est transférée à la famille d’accueil.

Les enfants à placer sont âgés de 0 à 18 ans. Dans aucun cas il ne s’agit de remplacer la famille d’origine. Au cours du placement, la relation entre l’enfant et sa famille d’origine est maintenue, si elle s’avère bénéfique au développement de l’enfant accueilli. Le placement en famille vise aussi à donner aux parents biologiques la possibilité de travailler sur leurs compétences parentales.

En 2016 au Luxembourg, 1.300 enfants sont placés hors de leur milieu familial, dont 501 placés dans une famille d’accueil et 799 placés en institution. 76 % des placements sont de nature judiciaire ; 24% sont des accueils volontaires.

Dans la comparaison internationale, le Luxembourg se situe parmi les pays dont le taux de placement en famille d’accueil est le plus faible. Cette situation s’explique en partie par le manque de familles prêtes à accueillir un enfant. La campagne « Gitt Fleegefamill! » a pour but de remédier à ce déséquilibre et de recruter de nouvelles familles d’accueil, permettant aux enfants en détresse d’être accueillis au mieux selon leurs besoins.

Les conditions à remplir

Pour garantir un accompagnement de qualité à l’enfant, la famille d’accueil doit disposer d’un agrément qui est délivré par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. Plus d’informations sur les conditions d’accès, la rémunération, les organismes à contacter et le dossier de candidature à remplir, sont disponibles sous www.guichet.lu et www.one.public.lu.

Pour obtenir cet agrément, les familles doivent remplir les conditions suivantes :

  • offrir un lieu de vie adéquat et les soins appropriés à l’enfant accueilli ;
  • comprendre et être capable de s'exprimer dans au moins une des trois langues officielles du pays (allemand, français et luxembourgeois) ;
  • respecter le nombre d'enfants et les modalités autorisés par l'agrément (maximum quatre enfants en accueil simultanément) ;
  • disposer d'une infrastructure qui respecte les critères minimas tels que prévus par l'article 27 du règlement grand-ducal du 17 août 2011 ;
  • accomplir une procédure "sélection - préparation - formation" de maximum 30 heures auprès d'un des services d'accompagnement et obtenir le certificat de sélection ;
  • suivre une formation de base pour familles d’accueil de 100 heures ;
  • suivre pendant 20 heures par an au moins des séances de formation continue et / ou de supervision ;
  • être suivies régulièrement par un des services d'accompagnement ;
  • ne pas avoir fait l'objet de condamnations pénales incompatibles avec l'exercice de cette activité.

L’activité d'accueil socio-éducatif en famille d’accueil de jour et / ou de nuit est financée par l'Office national de l’enfance (ONE) sous forme de forfaits journaliers dus pour les journées de présence de l'enfant ou du jeune adulte en famille d'accueil.

Le forfait se compose le cas échéant de frais d'entretien et d'une indemnisation dont les montants sont fixés par le règlement grand-ducal modifié du 17 août 2011 précisant le financement des mesures d'aide sociale à l'enfance et à la famille. La facturation ainsi que le paiement se font mensuellement.

L'enfant accueilli est inscrit sur la "Fiche de retenue d'impôt", ce qui peut alléger la charge fiscale de la famille d’accueil.

La campagne « Gitt Fleegefamill ! » 

La campagne se décline en plusieurs volets :

  • numéro gratuit 8002 4848 ;
  • site internet : www.famille-accueil.lu ou www.fleegefamill.lu ou www.pflegefamilie.lu;
  • annonces dans la presse écrite et radiophonique ;
  • campagne Facebook ;
  • affichage ;
  • mise à disposition de dépliants auprès des communes, pédiatres, généralistes et autres endroits de grand passage ;
  • soirées d’information.
  • Mis à jour le 24-03-2017