Une nouvelle organisation des sections au classique

460-organisationLe système des classes supérieures, fondé sur des sections de spécialisation rigides, est resté plus ou moins inchangé depuis l’année 1968. Il ne répond plus aux attentes de la société du 21e siècle, ni à la diversité des talents de nos élèves. Il ne répond pas non plus à l’évolution du monde universitaire qui se spécialise, avec des universités qui sélectionnent de plus en plus leurs étudiants en fonction de leurs talents et parcours spécifiques.

L’autonomie accrue accordée aux établissements scolaires permet à ceux-ci d’apporter des modifications aux sections existantes. Les lycées peuvent proposer de nouvelles combinaisons de disciplines, pour répondre aux besoins et aspirations de leurs élèves et contribuer ainsi à la diversification de l’offre scolaire. Le programme d’une discipline peut être échangé avec le programme d’une autre section dans la même discipline, par exemple. Il est également possible de substituer à une discipline la discipline d’une autre section : dans la section B, la chimie pourrait ainsi être remplacée par l’électrotechnique pour orienter la section vers les études d’ingénieur.

Les classes supérieures permettront ainsi d’assurer le meilleur parcours possible à chacun, en mettant l’accent sur ses talents et en développant ceux-ci.

  • Mis à jour le 12-09-2017