L’examen et le diplôme de fin d’études secondaires

Modifications apportées à l’examen

460-ExamsPar rapport aux autres pays dans lesquels les étudiants luxembourgeois choisissent de faire leurs études supérieures, le Luxembourg est le pays où le nombre de branches et d’épreuves à l’examen de fin d’études est de loin le plus élevé. C’est dire que l’élève de l’école luxembourgeoise a moins de temps que les jeunes des classes terminales à l’étranger pour s’investir dans chaque branche d’examen.

Pour que élèves puissent davantage se concentrer sur les branches qu’ils y présentent, le nombre de branches à présenter à l’examen est réduit à 6. La modification entre en vigueur pour l’année scolaire 2017-2018 à l’enseignement secondaire classique et en 2018-2019 à l’enseignement secondaire général.

Le nombre d’épreuves à présenter à l’oral est réduit de 3 à 2. Les deux épreuves orales sont présentées dans des matières également présentées à l’examen écrit.

Le niveau d’exigence à l’examen reste inchangé; l’examen national continue de clôturer un parcours durant lequel l’élève a été préparé à entamer des études supérieures dans une université francophone, germanophone ou anglophone, selon le principe des sections, qui allient culture générale et spécialisation.

Modifications apportées au diplôme

Le paysage universitaire international est en pleine évolution. Avec le diplôme de fin d‘études actuel, l’élève de l’école luxembourgeoise montre qu’il remplit les conditions pour accéder aux études supérieures et universitaires, mais pour beaucoup d’universités, ce n’est plus suffisant. Les universités sont libres de déterminer elles-mêmes l’admission effective aux différentes filières d’études qu’elles proposent. Alors que le monde des études supérieures se spécialise en continu, elles sélectionnent de plus en plus leurs étudiants en fonction de leurs talents et de leurs parcours spécifiques.

Pour mieux documenter le parcours de l’élève luxembourgeois, un complément au diplôme de fin d’études lui est délivré. Celui-ci mentionne toutes les disciplines que l’élève a étudiées en classe de 2e et de 1re ainsi que les objectifs y visés et le nombre des leçons hebdomadaires.

S’y ajoute un dossier dans lequel le lycée certifie les engagements de l’élève dans le contexte scolaire (comité d’élèves, activités périscolaires, projets …). L’élève est également invité à le compléter par des attestations d’activités extra-scolaires (scoutisme, bénévolat, engagement sportif et culturel …).

L’élève reçoit ainsi de meilleures chances d’être admis à l’université de son choix. Les efforts de l’élève ainsi que les spécificités de l’école luxembourgeoise sont mieux documentées, pour que le diplôme de fin d‘études redevienne le gage de qualité qu’il a toujours été à l’étranger.

  • Mis à jour le 12-09-2017