Ënnerschiddlech Schoule fir ënnerschiddlech Schüler

photo-lycée-enfants qui courentL’enseignement secondaire classique et secondaire général accueille des populations d’élèves très différentes en termes d’origine sociale, de langues maternelles, de cultures et de compétences personnelles. La gestion de cette diversité est un des plus grands enjeux auxquels font face les lycées.

Amener chaque élève au maximum de ses capacités, donner à tous une chance d’obtenir une qualification, promouvoir l’excellence, prévenir le décrochage scolaire : les lycées du 21e siècle sont amenés à fournir des réponses durables à de nombreux défis déterminants pour l’avenir social et professionnel de chaque jeune tout comme pour le pays en tant que collectivité.

En 2017, une série de textes ont été votés pour fixer les contours d’un lycée moderne, plus proche de ses acteurs, de ses élèves et mieux préparé à faire face aux défis de la société moderne.

Avec cette réforme, l’Éducation nationale ambitionne de promouvoir « des écoles différentes pour des élèves différents » (ënnerschiddlech Schoule fir ënnerschiddlech Schüler), des écoles qui exploitent pleinement leur autonomie pédagogique pour ouvrir des perspectives d’avenir à chaque jeune. 

Attention : Avec la réforme du lycée, certaines dénominations changent.

L’enseignement secondaire (ES, dit « classique ») devient l’enseignement secondaire classique (ESC).

L’enseignement secondaire technique (EST) devient l’enseignement secondaire général (ESG).

Dans les deux systèmes, la numérotation des 7 années de scolarité est identique : les classes vont de la 7e à la 1re.

Certains liens et documents téléchargeables repris dans ce dossier sont cependant rédigés d'après les anciennes dénominations. Ils seront actualisés dans les meilleurs délais.

La réforme s’articule autour de plusieurs grandes priorités :

  • Mis à jour le 19-09-2017