Stratégie du lifelong learning (S3L)

Jacques Delors, 1996 : L’apprentissage tout au long de la vie, le lifelong learning, est indispensable pour permettre à l’humanité de progresser vers les idéaux de paix, de liberté et de justice sociale.

L’apprentissage tout au long de la vie, le lifelong learning, est un élément clé de la stratégie « Europe 2020 » et une base indispensable pour l’épanouissement personnel, l’intégration sociale et le développement professionnel de chaque citoyen.

Afin de créer un cadre national cohérent du  lifelong learning, le Luxembourg s’est doté d’une stratégie nationale, adoptée par le Conseil de gouvernement du 23 novembre 2012.

Les principes et mesures de la stratégie nationale du lifelong learning

Le Livre blanc: Stratégie nationale du lifelong learning, repose sur 6 principes transversaux qui mettent l’apprenant au centre des politiques d’éducation et de formation. En sont issues 8 mesures destinées à créer un environnement propice au développement personnel et professionnel de l’individu apprenant.

Le Livre blanc se limite à énoncer les orientations générales de la stratégie et laisse aux acteurs concernés la liberté de déterminer un plan d’action concret.

Les 6 principes de la stratégie nationale

  1. concevoir et promouvoir des processus d’apprentissage adaptés aux différentes phases de la vie de l’apprenant ;
  2. mettre l’apprenant au centre du processus d’apprentissage en promouvant des environnements propices à l’apprentissage ;
  3. soutenir l’apprenant dans ses choix éducatifs et professionnels à travers une orientation coordonnée et professionnalisée ;
  4. mettre en place un système de certification transparent et perméable qui comprend des unités transférables ;
  5. développer de façon systématique la qualité du lifelong learning ;
  6. stimuler la participation au lifelong learning en développant des mesures facilitant un accès pour tous, en rendant l’individu conscient de ses droits en matière de formation tout au long de la vie.

Les 8 mesures

  1. mettre en place le cadre luxembourgeois de qualification ;
  2. adapter le dispositif du lifelong learning au cycle de vie de l’apprenant ;
  3. ajuster le dispositif du lifelong learning à la diversité de la société luxembourgeoise ;
  4. concentrer toutes les informations sur le lifelong learning sur une même plateforme ;
  5. développer la qualité en matière de formation des adultes ;
  6. professionnaliser le dispositif d’orientation du lifelong learning ;
  7. rendre l’individu responsable de son orientation ;
  8. créer une commission consultative du lifelong learning.

Les 8 mesures sont accompagnées des recommandations nécessaires à leur implémentation.

Vers l’implémentation de la stratégie

La Commission consultative permanente du lifelong learning (CC-LLL), constituée en janvier 2013 et dotée d'une base légale en 2015 (arrêté ministériel de nomination de ses membres), a pour mission de :

  • définir un plan d’action ;
  • veiller à l’implémentation des différentes mesures de la stratégie ;
  • et favoriser une concertation continue entre tous les acteurs concernés par le lifelong learning.

Présidée par la directrice de l'Agence nationale pour le programme européen d'éducation et de formation tout au long de la vie - ANEFORE asbl, elle se compose de membres représentant :

  • différents ministères (ministère de l’Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ministère de la Famille et de l’Intégration) ;
  • les cinq chambres professionnelles (Chambre d’agriculture, Chambre de commerce, Chambre des fonctionnaires et employés publics, Chambre des métiers, Chambre des salariés) ;
  • l'Institut national pour le développement de la formation professionnelle continue - INFPC, établissement public sous tutelle du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse.

La Commission se réunit selon un rythme mensuel afin de définir un plan d’actions concret pour l’implémentation des différentes mesures.

Cinq groupes techniques travaillent au sein de la CC-LLL sur différentes thématiques clés :

  • accréditation (agrément des organismes de formation) ;
  • formation des formateurs d’adultes ;
  • accès à la formation (mise en place de parcours de formation tenant compte des contraintes privées, financières, professionnelles et personnelles des adultes) ;
  • validation des acquis de l’expérience (bilan des dispositifs existant et proposition d’améliorations) ;
  • diplôme luxembourgeois d’accès aux études universitaires, dont les travaux ont abouti au projet de règlement grand-ducal adopté par le Conseil de gouvernement le 12 avril 2016.
  • Mis à jour le 04-05-2016