Coordination nationale de l’Agenda Européen pour l’éducation et la formation des adultes

L'agenda européen renouvelé dans le domaine de l’éducation et de la formation des adultes (2011) a défini la façon dont l’éducation et la formation des adultes en Europe devaient évoluer d'ici 2020. Les priorités pour la période 2015-2020 se déclinent dans plusieurs domaines :

  • Gouvernance : garantir la cohérence entre l’éducation et la formation des adultes et d'autres domaines d'action, améliorer la coordination, l'efficacité et l'adéquation de celles-ci avec les besoins de la société, de l'économie et de l'environnement; augmenter au besoin les investissements privés et publics.
  • Offre et adhésion : augmenter de manière significative l'offre d'éducation et de formations de qualité pour les adultes, surtout en ce qui concerne les compétences en lecture, écriture et calcul, ainsi que les compétences numériques, et favoriser l'adhésion à cette offre grâce à des stratégies efficaces d'information, d'orientation et de motivation qui ciblent plus particulièrement les groupes qui en ont le plus besoin.
  • Flexibilité et accès : élargir l'accès en augmentant les possibilités de formations en milieu professionnel et en utilisant les TIC de manière efficace; mettre en place des procédures pour cerner et évaluer les compétences des adultes peu qualifiés et offrir aux personnes ne possédant pas le niveau de qualifications suffisant des possibilités de bénéficier de secondes chances menant à des qualifications reconnues par le CEC.
  • Qualité : améliorer l’assurance de la qualité, y compris le suivi et l’analyse d’impact, améliorer la formation initiale et continue des formateurs d'adultes et collecter les données nécessaires sur les besoins à cibler et les formations à mettre sur pied dans ce domaine.

Les projets luxembourgeois

2012-2014

Le Luxembourg a implémenté trois points clés de l’agenda :

  1. l’amélioration de la qualité et de l’accessibilité du dispositif éducatif ;
  2. l’élaboration des formations flexibles ;
  3. la promotion des compétences de bases.

2014

La famille étant un des facteurs cruciaux du succès scolaire des enfants, le Luxembourg a développé un projet « Family Learning ». Le but du projet est de promouvoir un système d’éducation plus équitable en s’adressant aux familles défavorisées dont les parents ont quitté prématurément l’école ainsi qu’aux familles des réfugiés. Le projet donne des compétences aux parents et les encourage d’être plus impliqués dans l’éducation de leurs enfants.

2015-2017

L’objectif du projet a été le renforcement et l’élargissement de la communauté des apprenants au Luxembourg.  Cette communauté se compose de citoyens, des régions ainsi que des différents organismes apprenants. Le projet a visé à augmenter les compétences permettant de vivre ensemble dans une société multilingue et multiculturelle ainsi que le niveau de qualification générale. Au-delà de ces aspirations, le Luxembourg a développé des mesures pour assurer la qualité du « lifelong learning » et stimuler la participation à l'apprentissage tout au long de la vie, avec le but de faciliter l’intégration socio-professionnelle de ceux qui ont quitté l’école prématurément et des demandeurs et bénéficiaires de protection internationale.

2018-2019

Les parcours de renforcement des compétences sont un élément central pour la réalisation de l’agenda européen. L’objectif est le développement ciblé de l’offre au niveau de la guidance, de l’instruction de base et des formations formelles pour les adultes peu qualifiés. Lors d’ateliers thématiques, les acteurs et les parties prenantes mèneront un discours structuré qui devrait aboutir à un programme d’actions concrètes. La mise en œuvre de ce programme fera l’objet des journées pédagogiques et ira de pair avec le développement de méthodes de guidance et d’accompagnement ainsi que de parcours ciblés pour personnes peu qualifiées. La formation des formateurs et accompagnateurs est un élément crucial pour garantir la qualité des prestations.

eu

  • Mis à jour le 19-09-2018