UNESCO

CONFINTEA, la conférence internationale de l’éducation des adultes, se tient tous les douze ans sous la responsabilité de l’UNESCO. La dernière conférence mondiale, CONFINTEA VI, s’est tenue en 2009 à Belém au Brésil. Y fut adopté le « Cadre d’action de Belém » qui, ensemble avec la « Recommandation sur l’apprentissage et l’éducation des adultes », adopté en 2015 lors de la 38e session de la conférence générale de l’UNESCO, guide l’éducation des adultes à l’échelle planétaire.

« La planète ne survivra pas tant qu’elle ne deviendra pas une planète apprenante »

L’éducation des adultes est un élément clé dans l’effort global pour l’éradication de la pauvreté, pour la promotion de sociétés plus équitables et la recherche d’un développement durable. Des hommes et des femmes bien formés et disponibles à élargir leurs connaissances et compétences tout au long de leur vie prennent en main leur destins, s’engagent dans leurs communautés et participent au développement durable de leurs sociétés.

Au niveau des apprentissages, la priorité est mise sur l’alphabétisation et les compétences de base, sur la citoyenneté active, sur les compétences liées à l’emploi et au développement économique et sur l’éducation à la santé, au bien-être et au développement durable.

Lors de la réunion de bilan à mi-parcours de CONFINTEA VI à Suwon les  25, 26 et 27 octobre 2017 fut examiné le progrès dans la mise en œuvre du cadre d’action de Bélem. Cet examen se base sur des rapports nationaux, regroupés au niveau  continental (Afrique subsaharienne, états arabes, Asie et pacifique, Europe et Amérique du nord, Amérique latine et Caraïbes) et synthétisés au niveau mondial.

Les cinq domaines d’action examinés sont l’engagement politique des états, l’efficacité de la gouvernance, le financement des programmes, la promotion de l’accès et l’augmentation de la participation aux formations et l’amélioration de la qualité de l’apprentissage et de l’éducation des adultes.

  • Mis à jour le 19-09-2018