Maisons d'enfants de l'État

Les Maisons d’enfants de l’État (MEE) offrent 4 types d’activités :

  • des structures d’hébergement ;
  • le centre psychothérapeutique de jour ANDALÊ ;
  • l'intégration scolaire ;
  • le Service Treff-Punkt.

Hébergement

Les Maisons d’enfants de l’État (MEE) accueillent dans leurs foyers des enfants et des adolescents dont l’éducation ne peut plus être assurée, pour un certain temps, par leur famille.

Elles offrent aux enfants une éducation et des soins appropriés dans le respect de leur personne, de leur histoire et de leur famille, ainsi qu’un lieu de vie adéquat.

Les différents groupes de vie sont répartis sur des sites à Schifflange et à Dudelange :

  • Maison Biever / Maison Frieden / Foyer Um Wendel / Foyer Um Mouer / Foyer Dr. Colling : accueil jour et nuit pour enfants de 4 à 18 ans et plus ;
  • Relais Maertenshaus : accueil jour et nuit pour enfants de 2 à 6 ans et plus ;
  • Jugendgrupp : accueil jour et nuit pour adolescents de 12 à 20 ans et plus.

Les raisons qui font que les enfants sont séparés de leurs familles sont multiples. Souvent une séparation est envisagée quand les parents n’arrivent plus à assumer leurs responsabilités parentales et qu’ils ne font plus la différence entre leurs souffrances et celles de leurs enfants. Les difficultés scolaires, les problèmes de comportement et parfois une attirance vers la délinquance sont les signes les plus fréquents d’un malaise familial. Certains de ces enfants présentent des difficultés psychologiques et/ou sociales, dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement et les difficultés relationnelles, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages et à la citoyenneté

Une séparation n’est jamais une solution en soi. Elle peut être tout au plus une condition nécessaire à une aide à apporter à un enfant et sa famille. Une collaboration étroite avec les parents et la famille élargie est une des priorités des MEE. C’est à travers cette collaboration que des perspectives de réintégration peuvent s’élaborer.

À leur majorité, les jeunes adultes peuvent, à leur demande, rester dans leur foyer ou profiter d’un logement indépendant ou dans la pension des jeunes à Dudelange.

L’encadrement des enfants et des jeunes accueillis aux MEE est assuré par une équipe pluridisciplinaire, composée d’éducateurs, d’éducateurs gradués, d’assistants sociaux, de psychologues, etc.

Services d’accompagnement      

Plusieurs services accompagnent les enfants hébergés dans les Maisons d’enfants de l’État et leurs proches.

Les services psychosociaux

Les familles peuvent bénéficier des services suivants :

  • Le service accueil prend en charge les demandes d’admission.
  • Le service accompagnement des familles élabore avec les familles le projet en vue de l’amélioration de la situation et si possible du retour des enfants ; les assistants sociaux demeurent à l’écoute des familles toute la durée du séjour des enfants.
  • Le service accompagnement en milieu ouvert répond aux besoins des enfants après le retour dans leur famille.
  • Le service visites accompagnées garantit un encadrement individualisé des visites entre des enfants et leurs parents dans des situations de familles très déstructurées.
  • Le Service de psychologie évalue la situation psychologique des enfants et de leur famille et met en place le suivi psychologique.
  • Le service Nobetreiung ou Service d’accompagnement des jeunesoffre aux jeunes de plus de 18 ans qui cheminent vers l’indépendance, un accompagnement individuel. Ses missions principales sont :
    • l’encadrement des jeunes adultes de la pension des jeunes (« Jugendpensioun » 18 – 27 ans) ;
    • le suivi social des jeunes qui vivent de façon autonome dans des logements externes ;
    • le relais d’écoute et de consultation ouvert à d’anciens pensionnaires ;
    • la préparation au départ des jeunes.

Les éducateurs  des MEE ont aussi leur service d’accompagnement pédagogique, à l’écoute de leur vécu quotidien.

Le centre psychothérapeutique de jour « Andalê »

Le Centre psychothérapeutique de jour "Andalê" s’adresse à des enfants âgés de 6 à 12 ans (âge d’école fondamentale) qui présentent une souffrance psychique. Cette souffrance se manifeste par des difficultés à être en relation avec eux-mêmes ou par des difficultés dans la relation avec leur vie sociale, familiale et scolaire. Une admission au centre "Andalê" peut être envisagée à partir du moment où d’autres mesures d’aides ont déjà été tentées (consultations et thérapies ambulatoires chez un pédopsychiatre ou un psychothérapeute clinicien spécialisé en psychopathologie infantile) et pour lesquels un diagnostic ou une hypothèse diagnostique pédopsychiatrique a déjà été établi. Idéalement l’enfant et sa famille seront adressés au centre par un pédopsychiatre ayant posé l’indication d’une prise en charge en groupe thérapeutique dans un centre de jour suite au constat qu’une aide thérapeutique ambulatoire ne suffit pas.

Une équipe pluridisciplinaire (éducateurs, éducateurs gradués, infirmier psychiatrique, psychothérapeutes, assistant social, pédopsychiatre, enseignants) travaille avec l’enfant et sa famille, en collaboration avec l’école et en concertation avec les intervenants psycho-médico-sociaux.

Intégration scolaire

Le Service « Intégration scolaire » des MEE s’assure de la poursuite des apprentissages des enfants selon leurs besoins, qu’il s’agisse des enfants hébergés dans les foyers des MEE, de ceux qui fréquente le centre Andalê ou qui sont suivis par le service accompagnement en milieu ouvert.

À l’enseignement fondamental, la classe orthopédagogique, intégrée dans un bâtiment scolaire à Schifflange, offre une aide individualisée aux enfants à besoins spécifiques.

Par ailleurs, le personnel de la classe orthopédagogique, secondé par des intervenants externes, fournit une aide aux devoirs à domicile, respectivement des cours de rattrapage aux enfants des MEE.

Enfin, des projets pilotes d’intégration scolaire sont élaborés et mis en pratique en concertation avec les autorités scolaires concernées (enseignement fondamental et enseignement secondaire). Ces projets s’adressent à des enfants hébergés aux MEE, connaissant des besoins spécifiques et ne pouvant bénéficier d’autres mesures d’aide adaptées à leur situation.

Le « Service Treff-Punkt »

Le « Service Treff-Punkt », créé en 1997, constitue un lieu pour l’exercice du droit de visite entre enfants et parents quand cet exercice a été bloqué, interdit ou rencontre des difficultés majeures. Depuis 2003 une antenne du service, le Service Treff-Punkt Prison, fonctionne dans le cadre du centre pénitentiaire de Schrassig.

Il offre une structure où des enfants peuvent rencontrer leurs parents quand l’exercice du droit de visite est interdit, bloqué ou rendu difficile. Cette situation peut se présenter pour un ou des enfants vivant en institution, en famille d’accueil, et pour des enfants de parents séparés ou divorcés.

Le « Service Treff-Punkt » propose un endroit neutre, en dehors de toute prise de position vis-à-vis de conflits pouvant exister. L’enfant a le droit d’avoir accès à ses parents, il a le droit de ne pas perdre sa filiation. L’accent est mis sur la rencontre entre l’enfant et le(s) parent(s) visiteur(s).

  • Mis à jour le 03-10-2014