Qualité garantie

300-qualiteChaque enfant qui fréquente une structure d’accueil a droit à un encadrement de qualité. 

La qualité ne se limite pas aux infrastructures, aux normes de sécurité, … Elle englobe aussi une prise en charge qui répond aux besoins de votre enfant et qui le soutient au mieux dans son développement.

Pour répondre à ces enjeux socio-éducatifs et préparer au mieux l’avenir de chaque enfant et donc de la future génération, l’État a mis en place, en septembre 2016, un système de qualité pédagogique dont la mise en œuvre est régulièrement suivie. Y participent toutes les services d’éducation et d’accueil (SEA) et les assistants parentaux (AP), qui sont prestataires du chèque-service accueil.

Un cadre de référence national pour le travail pédagogique

Chaque enfant doit pouvoir bénéficier d’une offre éducative favorable à son développement et son épanouissement, quelle que soit le SEA ou l’AP qu’il fréquente.

Dans cet objectif, le travail pédagogique du personnel éducatif ou de l’AP se fonde désormais sur un cadre national, appelé cadre de référence national sur l’éducation non-formelle. Celui-ci décrit les objectifs généraux et les principes pédagogiques que les SEA ou l’AP  doivent mettre en œuvre au profit des enfants. En même temps, il donne  aux SEA et aux AP des repères pour la planification de leurs activités pédagogiques.

L’exigence de la qualité

300-qualitéToutes les SEA appliquent un dispositif d’assurance qualité qui introduit

  • l’obligation d’élaborer un concept d’action général ;
  • la tenue d’un journal de bord ;
  • l’obligation de formation continue pour le personnel socio-éducatif ;
  • l’évaluation externe par des agents régionaux.

Les AP appliquent un dispositif d’assurance qualité qui introduit

  • l’obligation de produire un projet d’établissement ;
  • l’obligation de produire un rapport d’activité annuel ;
  • l’obligation de suivre des formations continues ;
  • l’évaluation externe par des agents régionaux.

Un suivi régulier

160-helico-rightLe suivi de la qualité dans les SEA ou auprès des AP est assuré par une vingtaine d’agents régionaux, affectés au Service national de la jeunesse (SNJ). Ils passent en moyenne deux fois par an dans chaque SEA et chez chaque AP  et vérifient entre autres la tenue du journal de bord (respectivement d’un projet d’établissement) et la formation continue du personnel ou de l’AP.

  • Mis à jour le 25-06-2018