Organisation

L'orientation vers la formation professionnelle se fait à la fin de la classe de 5e (3e année de l’enseignement secondaire général) sur avis du conseil de classe, en fonction des résultats scolaires et des intérêts de l'élève.

Il existe 3 voies de formation menant aux certifications suivantes:

  • le certificat de capacité professionnelle (CCP), durée normale de formation : 3 ans ;
  • le diplôme d’aptitude professionnelle (DAP), durée normale de formation : 3 ans ;
  • le diplôme de technicien (DT), durée normale de formation : 4 ans.

La formation professionnelle peut se faire :

  • en régime concomitant : une partie de l’enseignement professionnel a lieu en organisme de formation (avec contrat d'apprentissage), l’autre partie (un à trois jours par semaine) dans un lycée ;
  • en régime mixte, l’apprenti fréquente les classes professionnelles d’un lycée à plein temps pendant une année et il accomplit le reste de sa formation en régime concomitant ;
  • en régime à plein temps, la formation se fait dans un lycée avec des périodes de stages avec une durée totale d’au moins 12 semaines (avec contrat de stage).

Certificat de capacité professionnelle (CCP)

Il permet d’acquérir des compétences professionnelles et sociales de base, indispensables à une première entrée sur le marché de l'emploi.

La durée de la formation est de 3 ans en principe. Organisée en modules avec une évaluation continue, elle se fait sous contrat d'apprentissage, c'est-à-dire en grande partie en organisme de formation et le reste du temps à l'école (un à trois jours par semaine).

Après le CCP, l’apprenant peut continuer sa formation pour obtenir un diplôme d’aptitude professionnelle (DAP) dans la même spécialité.

Diplôme d'aptitude professionnelle (DAP)

Il permet d’accéder au marché de l’emploi en tant que salarié qualifié. La formation se fait sous contrat d'apprentissage ou sous contrat de stage (12 semaines minimum de stage au cours de la formation). Elle a une durée de trois ans en principe.

Après le DAP, l’élève peut enchaîner avec une formation de technicien (DT) de la même spécialité, poursuivre dans les classes supérieures de l'enseignement secondaire général ou faire un brevet de maîtrise.

Diplôme de  technicien (DT)

Cette qualification vise une formation professionnelle très poussée et permet à l'élève d’accéder directement à la vie active ou à des études techniques supérieures dans la spécialité correspondant à son diplôme sous condition d’avoir réussi les modules préparatoires aux études techniques supérieures. Le technicien se distingue du CCP et du DAP par un profil de compétences plus approfondies et diversifiées ainsi que par une culture générale plus poussée.

Sa durée est de 4 ans en principe.

Elle est principalement organisée sous contrat de stage (12 semaines minimum au total).

Après le DT, l’apprenant peut continuer sa formation: soit il poursuit un cursus dans les classes supérieures de l'enseignement secondaire général, soit il suit des modules préparatoires aux études techniques supérieures, s'il se destine à de telles études. Ces modules peuvent  s’acquérir dans le cadre de la durée normale des études ou être suivis après la fin de la formation. La réussite est certifiée par un supplément au diplôme qui donne accès aux études techniques supérieures dans la spécialité correspondant à la formation.

Modules et unités capitalisables

La formation professionnelle est organisée sous forme d’unités capitalisables, elles-mêmes subdivisées en modules.

Si l’élève a réussi le module, il passe au module suivant. S’il ne l’a pas réussi, il suit à nouveau le module en question au cours de sa formation, dans le cadre de l’horaire scolaire normal, sans être obligé de redoubler toute l’année scolaire.

Plusieurs modules forment une unité capitalisable. Les unités capitalisables regroupent les modules qui préparent une activité spécifique d’un métier ou d’une profession.

Sauf en cas de réinscription en première année d’études d’une formation, les modules réussis restent acquis tout au long de la vie. Lors d’une réinscription à une formation dont les référentiels d’évaluation ont entretemps changé, le directeur à la formation professionnelle décide, sur demande écrite de l’élève, des dispenses de modules à accorder.

L'organisation en unités capitalisables et en modules constitue la pièce centrale d'un concept d'apprentissage tout au long de la vie. En effet, la validation des modules réussis permet à toute personne ayant interrompu ses études de reprendre la formation sans être obligée de recommencer à zéro.

Voir aussi les rubriques Apprentissages et Évaluation.

Formation en organisme de formation

La formation professionnelle est conçue et organisée pour favoriser l’expérience en milieu professionnel.

Celle-ci peut prendre deux formes différentes selon la formation :

  • l’apprentissage : l’élève a le statut d’apprenti ; il conclut un contrat avec un organisme de formation et fréquente l’école pendant un certain nombre d’heures par semaine.
  • le stage : l’apprenant a le statut d’élève stagiaire ; la majeure partie de sa formation se fait à l’école et il suit au minimum 12 semaines de stage en entreprise au cours de sa formation.

Partenariat avec le milieu professionnel

La formation professionnelle repose sur un partenariat entre l’école et le monde du travail : l’État, les chambres professionnelles patronales et la chambre professionnelle salariale sont étroitement associés dans la formation professionnelle.

Un comité à la formation professionnelle, prévu par la loi portant réforme de la formation professionnelle, définit les grandes orientations, surveille les évolutions et garantit que les objectifs de la formation professionnelle correspondent aux besoins de l’économie luxembourgeoise.

Les programmes-cadres (profil professionnel, profil de formation et programme directeur) ainsi que les référentiels d’évaluation des différentes formations sont élaborés par des équipes curriculaires, composées de représentants du monde scolaire et du monde professionnel.

Les programmes de formation sont élaborés par des commissions nationales de formation composées de représentants de chaque lycée concerné par la formation ainsi que de représentants du monde professionnel.

  • Mis à jour le 17-01-2018