Validation des acquis de l'expérience

La VAE concerne tous les publics, quels que soient l'âge, le niveau d'études ou la situation professionnelle du candidat. Pour obtenir une des qualifications suivantes :
  • certificat de capacité professionnelle (CCP) ;
  • diplôme d'aptitude professionnelle (DAP) ;
  • diplôme de technicien (DT) ;
  • diplôme de fin d’études secondaires de l’enseignement secondaire général ;
  • brevet de maîtrise de l'artisanat

par la procédure de la validation des acquis de l’expérience, le candidat doit prouver qu’il a les connaissances, aptitudes et compétences figurant au programme cadre de la qualification visée (voir plus loin sous la rubrique Comment identifier la bonne qualification ?).

La procédure VAE comprend deux étapes :

Première étape

La demande de validation doit d’abord être reconnue comme recevable. Pour qu’une demande puisse être déclarée recevable, il faut attester d’un apprentissage formel, non formel ou informel:  
  • d’une durée d’au moins trois années (soit 5 000 heures), en continu ou non, et
  • en lien avec la qualification demandée.

Deuxième étape

Si la demande a été déclarée recevable, le candidat doit constituer la demande de validation sur le fond. La demande de validation est soumise pour analyse et décision à une commission de validation.

Pour obtenir une validation totale, le candidat doit prouver qu’il possède en totalité les connaissances, aptitudes et compétences figurant au programme cadre de la qualification visée.

Si cela n’est pas le cas, la validation pourra être partielle. Le candidat dispose alors de trois ans pour acquérir les compétences manquantes.

La commission de validation peut également décider de ne rien valider lorsque les acquis dont fait état le candidat dans sa demande ne correspondent pas au programme cadre de la qualification visée.

Déroulement de la procédure

VAE

Qu'est-ce que ça peut m’apporter?

La qualification éventuellement obtenue grâce à la VAE peut vous aider à trouver un nouvel emploi, changer de fonction, progresser dans votre carrière actuelle ou réduire la durée de la formation que vous désirez entreprendre.

Quelle(s) qualification(s) est-ce que je peux obtenir?

Sont visés par la VAE (sur la base de la loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle) :

  • le certificat de capacité professionnelle (CCP) ;
  • le diplôme d'aptitude professionnelle (DAP) ;
  • le diplôme de technicien (DT) ;
  • le diplôme de fin d’études secondaires de l’enseignement secondaire général ;
  • le brevet de maîtrise de l'artisanat.

Concernant les CCP, DAP et DT : pour savoir si les expériences acquises au cours de l’activité professionnelle sont susceptibles d’être reconnues dans le cadre de la VAE, consulter l’annexe A du règlement grand-ducal du 20 juillet 2017. Pour les professions et métiers énumérés avec diplôme/certificat CCP, DAP et DT de cette liste, une demande de validation peut être déclarée recevable (sous réserve de présenter une demande complète). Il est par contre inutile d’introduire une demande pour les professions et métiers énumérés avec certificat TRF (pages A 691-3, A 691-4, A 691-5 de l’Annexe A, à consulter ici http://data.legilux.public.lu/file/eli-etat-leg-rgd-2017-07-20-a691-jo-fr-pdf.pdf ). En effet, les formations de l’apprentissage transfrontalier ne sont pas sanctionnées par un certificat luxembourgeois de qualification professionnelle.

En ce qui concerne les diplômes de l'enseignement supérieur, ils relèvent de la compétence du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Quelles langues faut-il maîtriser ?

Il faut maîtriser les langues figurant au programme cadre de la qualification visée (voir plus loin sous la rubrique Comment identifier la bonne qualification ?).

Pour le brevet de maîtrise, le candidat a le choix entre la langue allemande et la langue française.

Comment identifier la bonne qualification?

Pour savoir à quelle qualification pourrait correspondre votre expérience, vous pouvez :

1. recourir à l’assistance de la cellule VAE du ministère ou vous adresser à la Chambre de commerce et à la Chambre des salariés ;

2. consulter les programmes des diplômes sur le site internet Horaires et programmes :

  • pour le certificat de capacité professionnelle (CCP), le diplôme d’aptitude professionnelle (DAP) et le diplôme de technicien (DT), suivez ce lien et cliquez sur « Vue structurée ». Sélectionnez ensuite CCP, DAP ou DT (sous 2017/2018) et le métier ou la profession souhaitée.
  • pour le diplôme de fin d’études secondaires de l'enseignement secondaire général, suivez ce lien et cliquez sur « Enseignement secondaire général » sous la rubrique « Ordre d’études ». Sélectionnez ensuite les années d’études :
    • 4GCM, 3GCM, 2GCG et 1GCG pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division administrative et commerciale, section gestion ;
    • 4GCM, 3GCM, 2GCC et 1GCC pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division administrative et commerciale, section communication et organisation ;
    • 2GED, 1GED pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division des professions de santé et des professions sociales, section de la formation de l’éducateur ;
    • 1+GED pour le diplôme de l’éducateur ;
    • 2GSO, 1GSO pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division des professions de santé et des professions sociales, section sciences sociales ;
    • 2GSI, 1GSI pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division des professions de santé et des professions sociales, section de la formation de l’infirmier/infirmière
    • 1GSH pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division des professions de santé et des professions sociales, section sciences de la santé ;
    • 4GTG, 3GTG, 2GGE et 1GGE pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division technique générale, section technique générale ;
    • 4GTG, 3GTG, 2GGI et 1GGI pour le diplôme de fin d’études secondaires, enseignement secondaire général, régime technique, division technique générale, section informatique.

3. pour les brevets de maîtrise, consulter les programmes sur le site internet de la Chambre des Métiers

Comment préparer ma demande de validation?

La demande de validation se fait en deux étapes.

Première étape

Vous remplissez d’abord la première partie de la demande de validation (la demande de recevabilité). Vous précisez dans la demande de recevabilité pour quel brevet, diplôme ou certificat vous entendez faire valider votre expérience.

Dans la demande de recevabilité, vous fournissez des informations sur votre expérience, notamment professionnelle, bénévole ou privée ainsi que sur votre parcours d’éducation et de formation. À partir de ces informations et des pièces justificatives, la cellule VAE du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse vérifie que votre expérience vous ouvre bien le droit à la VAE et que votre demande est recevable.

Si vous remplissez cette demande de manière manuscrite, écrivez lisiblement. Veillez à être précis et concis et à n’oublier aucune information.

Vous devez produire des documents à l’appui de vos déclarations. Ces justificatifs peuvent être de nature très différente. Ils font l’objet d’un examen attentif de la part du service du ministère.

Pour la demande de recevabilité, il faut fournir :

  • des pièces officielles, telles qu'un certificat d’affiliation à la sécurité sociale et une copie du contrat de travail (ou un certificat de travail ou les fiches de salaire) prouvant les activités salariées ;
  • un certificat d’affiliation à la sécurité sociale si vous êtes indépendant ;
  • des certificats délivrés par le président de l’association pour vos activités bénévoles au sein d'associations ;
  • des déclarations sur l'honneur pour des activités privées ;
  • des photocopies de vos certificats, diplômes ou brevets, des bulletins, des attestations d’unités ou de modules, des décisions de VAE, des certificats de participation de stage ou certificats de réussite de formation ;
  • une copie de la pièce d’identité ;
  • une copie de l’avis de débit : pour introduire une demande de recevabilité, vous devez acquitter un droit de timbre de 25 euros par virement bancaire ou postal sur le compte postal de l'Administration de l'Enregistrement et des Domaines: IBAN LU09 1111 7026 5281 0000, code BIC: CCPLLULL en indiquant les mentions suivantes : « droit de timbre, validation des acquis de l’expérience (rgd du 11 janvier 2010) » et vos nom et prénom.

Numérotez vos justificatifs. Les justificatifs rédigés dans une langue autre qu’une des langues officielles du Luxembourg (luxembourgeois, français et allemand) doivent être accompagnés d’une traduction assurée par un traducteur assermenté.

Attention :

Les justificatifs que vous joignez à votre demande ne vous seront pas retournés. Aussi, pour des documents tels que bulletins de salaire, contrats de travail, diplômes… veuillez fournir exclusivement des copies.

Il vous appartient d’accorder la plus grande attention à la qualité des informations que vous produisez.

Le contenu de la demande de recevabilité est le suivant :

1     votre motivation
2    
votre identité
3    
votre déclaration sur l’honneur
4    
votre expérience

4.1  votre expérience professionnelle actuelle
4.2  votre dernière expérience professionnelle
4.3  vos expériences professionnelles antérieures
4.4  vos expériences bénévoles
4.5  vos autres expériences
4.6  vos principales activités en rapport avec le certificat, diplôme, brevet visé

5     votre formation initiale

5.1  votre parcours
5.2  vos certificats, diplômes et brevets

6     votre formation continue

6.1  votre parcours
6.2  vos brevets, diplômes et certificats

et l’avis de débit pour le paiement du droit de timbre.

Vous envoyez votre demande de recevabilité au :

Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et la Jeunesse
18, montée de la Pétrusse
L-2327 Luxembourg

Le ministère procède à l’examen de la demande de recevabilité. Il peut demander des renseignements supplémentaires. La cellule VAE du ministère peut éventuellement vous demander de produire les documents originaux.

Deuxième étape

Ensuite, si votre demande de recevabilité est acceptée, vous devez compléter la deuxième partie de la demande de validation: la demande de validation sur le fond.

L'expérience acquise doit-elle être récente ou peut-elle remonter à plusieurs années?

Cela est sans importance pour la recevabilité de votre demande de VAE.

Comment préparer ma demande de validation sur le fond?

Une fois que la première partie de votre demande de validation a été déclarée recevable, vous devez maintenant compléter la demande de validation sur le fond. Vous avez la possibilité de fournir dans la partie « Annexes » tous les documents qui pourront illustrer votre expérience et vos acquis.

En cas de besoin, le candidat à une VAE peut bénéficier d’une aide pour constituer sa demande de validation sur le fond. Une fiche pour demander un accompagnement pour la 2e partie de la demande de validation est remise à chaque candidat après la recevabilité déclarée.

Grâce à son questionnaire guidé, la demande de validation sur le fond doit vous permettre d’inventorier et de décrire de manière détaillée vos acquis, connaissances, aptitudes et compétences qui ont un rapport avec les exigences du diplôme auquel vous postulez. Vous décrivez vos activités caractéristiques en illustrant votre démarche par des exemples concrets.

Afin que la commission de validation puisse apprécier dans quel contexte vous avez développé et mis en œuvre votre expérience et vos acquis, vous devez répondre de façon détaillées aux questions des fiches descriptives de votre « parcours » (P1, P2, P...), de vos « emplois » (E1, E2, E...) et de vos « activités » (A1, A2, A...).

Il vous appartient d’accorder la plus grande attention à la qualité des informations que vous produisez.

Au cas où vous rempliriez cette demande de manière manuscrite, écrivez lisiblement. Veillez à être précis et concis, numérotez les fiches. Vous pouvez choisir la taille de vos réponses.

Pour bien choisir vos activités, il est conseillé d’étudier avec soin le programme du certificat, diplôme ou brevet que vous avez sélectionné. En effet, vous devez vous baser sur ce programme pour constituer et rédiger votre demande de validation sur le fond. La commission de validation évalue en effet les acquis dont vous faites état par rapport aux compétences exigées pour la délivrance de la qualification visée. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les programmes concernant la qualification choisie dans les pages (internet) Horaires et programmes (voir sous la rubrique Comment identifier la bonne qualification points 2 et 3)

Valider ses acquis est un travail sur la preuve. Les descriptions écrites de vos connaissances, aptitudes et attitudes doivent être suffisamment détaillées. Vous devez également donner des exemples concrets des tâches que vous avez réalisées. Il faut vous interroger et rassembler vos souvenirs, retrouver des situations à titre d'exemples et décrire précisément comment et dans quelles conditions vous avez effectué telles ou telles tâches.

C’est à partir de toutes ces informations que la commission de validation évaluera vos acquis et les comparera aux requis du diplôme, brevet ou certificat. La commission peut décider :

  • d’accorder une validation totale ;
  • d’accorder une validation partielle ;
  • de ne rien valider.

Le CONTENU DE LA DEMANDE DE VALIDATION SUR LE FOND est le suivant :

  • déclaration sur l’honneur ;                                   
  • fiche(s) descriptive(s) de votre parcours ;                    
  • fiche(s) descriptive(s) de votre (vos) emploi(s);
  • fiches descriptives de vos activités                   
  • annexes ;                                                          
  • copie de la décision de recevabilité.

Qui examine mon dossier VAE?

Votre demande de validation est soumise pour analyse et décision aux membres de la commission de validation. La commission se compose de six membres : deux représentants patronaux, deux représentants salariaux et deux représentants du milieu scolaire. Il y a une commission de validation pour chaque qualification. La commission compare les compétences dont vous faites état dans votre demande avec celles exigées pour obtenir la qualification demandée.

Si nécessaire, l’examen du dossier peut être suivi, si la commission de validation le demande, d’un entretien ou d’une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée.

Si la commission estime vos compétences incomplètes, elle peut vous accorder une validation partielle. Vous disposez alors de trois ans pour acquérir les compétences manquantes (par exemple par une formation ou un complément d’expérience).

La commission de validation peut également décider de ne rien valider lorsque les acquis dont vous faites état dans votre demande ne correspondent pas au programme cadre de la qualification visée.

Combien de temps la procédure dure-t-elle ?

Il n’y a pas de délai pour le dépôt de la demande de recevabilité.

Si la première partie de votre demande de validation (demande de recevabilité) est jugée recevable, vous devez alors compléter la deuxième partie de la demande de validation (la demande de validation sur le fond). La décision positive quant à la recevabilité de votre demande VAE reste valable pour deux sessions de validation. Les commissions de validation se réunissent deux fois par an.

Exemple :

Vous remettez votre demande de recevabilité au cours du mois de janvier 2017. Dans le cas d’une réponse positive, vous pouvez remettre votre demande de validation sur le fond :

  • soit pour le 31 juillet 2017 (session octobre-novembre 2017)
  • soit pour le 28 février 2018 (session mai-juin 2018).

Vous devez impérativement respecter ces dates. Le cachet de la poste fait foi.

Si vous envoyez votre demande de validation sur le fond dans les délais fixés, le ministère, transmet votre demande à la commission de validation compétente.

L'autorité compétente vous transmet la décision au plus tard un mois après en avoir été elle-même informée par la commission de validation.

Où envoyer la demande?

Le candidat fait parvenir sa demande par envoi recommandé au:

Ministère de l’Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse
VAE
18, montée de la Pétrusse
L-2327 Luxembourg

Où m'informer davantage?

Vous pouvez :

  • contacter la cellule VAE du ministère par courriel vae@men.lu ou par téléphone au (+352) 247-75908 ou (+352) 247- 85912 ;
  • passer dans les bureaux de la cellule Validation des acquis de l’expérience (VAE) du Service de la formation professionnelle à l’adresse suivante : 18, Montée de la Pétrusse à Luxembourg, (3e étage).
  • Mis à jour le 15-11-2017