Enseignement musical

La culture musicale est un important vecteur culturel et participe au développement de l'enfant. Cultiver le goût pour la musique en général, faire découvrir et reconnaître les différents instruments, apprendre à s’exprimer par le chant, le théâtre et la danse font partie de l’éducation et de la culture générale.

Parmi les missions du ministère figurent l’enseignement musical avec le développement de l’offre et la coordination pédagogique de l’enseignement musical dans les structures scolaires, les services d’éducation et d’accueil et les écoles de musique.

À l’école fondamentale, l’éducation musicale fait partie du plan d’études dans le contexte de l’éveil à l’esthétique, à la création et aux cultures, les arts et la musique, avec des matériels didactiques spécifiques. Des projets de collaboration entre l’enseignement fondamental et musical existent dans de nombreuses communes.

À l’enseignement secondaire, l’éducation musicale fait l’objet d’un cours en classe de 7e et d’une section spécifique à l’enseignement secondaire classique. Plusieurs lycées proposent en outre des cours à options, voire des classes musicales au cycle inférieur.

La musique est aussi considérée comme moyen pour favoriser les apprentissages dans d’autres branches et matières. Les chansons et les comptines sont ainsi largement utilisées pour l’enseignement des langues.

Des initiatives ponctuelles et des projets participatifs  (Hip Hop Marathon, Be à He(a)ro, etc.) permettent de faire découvrir aux enfants et aux jeunes la pratique musicale et la scène culturelle luxembourgeoise, tout en favorisant le travail en groupe.

L’enseignement musical est organisé au niveau communal et compte quelque 17.000 élèves inscrits à partir de l’âge de 4 ans. Les cours peuvent être dispensés dans les conservatoires,  les écoles de musique et les cours de musique.

L’enseignement musical poursuit trois objectifs :

  • éveiller, développer et cultiver chez les jeunes la connaissance et le goût de la musique afin de leur permettre de participer à la vie musicale ;
  • assurer aux jeunes une formation spécialisée dans les différentes disciplines musicales afin de leur permettre de faire des études musicales approfondies de niveau supérieur ou universitaire ;
  • offrir aux adultes des cours de formation et de perfectionnement.

Structures

Les formations enseignées sont structurées à quatre niveaux.

La division inférieure (avec l’éveil musical et les deux premiers cycles) donne des bases solides qui peuvent être renforcées soit en division moyenne (amateure) soit en division moyenne spécialisée (préprofessionnelle). La division supérieure (de niveau universitaire) est l’entrée aux études supérieures professionnelles.

Dans le cadre de l’enseignement musical, un grand nombre d’enfants poursuivent la formation suivante :

L’éveil musical

L’éveil musical, dès l’âge de 4/5 ans, d’une durée maximale de trois ans, permet d’éveiller, de développer et de cultiver chez l'enfant le goût et la joie de s’exprimer par la musique. Il apprend à parler, à chanter, à bouger et à danser en musique. Il développe son écoute musicale et découvre les différents instruments de musique.

Une approche musicale à cet âge contribue largement au développement général et à l’épanouissement des aptitudes intellectuelles et manuelles et de la personnalité de l’enfant.

L’éveil musical prépare aussi à l’apprentissage instrumental.

La formation musicale

La formation musicale d’une durée de 4 ans en division inférieure a pour but général :

  • de développer le goût, le plaisir et l’intérêt à la musique ;
  • de dispenser une formation musicale de base et
  • d’accompagner les études instrumentales et vocales.

Votre enfant développe ses aptitudes vocales, son écoute, sa mémoire musicale active. Il découvre les représentations sur scène. Il est encouragé à réaliser et à interpréter les textes musicaux en mettant en œuvre sa créativité, son imagination, ses émotions et son sens de l’improvisation.

La formation musicale est obligatoire jusqu’à l’obtention du certificat de la division inférieure pour poursuivre ou entamer les cours instrumentaux ou vocaux.

La formation se poursuit, le cas échant, avec les cours de la division moyenne, de la division moyenne spécialisée et la division supérieure.

Outre l’éveil musical et la formation musicale, l’enseignement musical comprend :

Programmes d’études

Des programmes d'études définissent pour chaque branche et chaque niveau d'étude les compétences visées, les répertoires types et les programmes d'examen. Ils sont élaborés par des groupes d'experts et approuvés par la Commission nationale des programmes de l’enseignement musical.

Retrouvez ici les programmes d’étude en vigueur.

Curriculum en division moyenne spécialisée et division supérieure

La division moyenne spécialisée et la division supérieure constituent un enseignement pré-professionnel.

Retrouvez ici tous les curriculums.

Organisation

L’enseignement musical est organisé par les communes sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse pour les aspects pédagogiques et du ministère de l’Intérieur pour les aspects administratifs et financier.

La coordination pédagogique et culturelle est effectuée par une commission nationale des programmes. La surveillance administrative et financière est - assurée par une commission consultative interministérielle à l'enseignement musical ayant pour mission de conseiller le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et le ministre de l'Intérieur.

La Commission nationale des programmes

La commission nationale des programmes est chargée d'émettre des avis ou de faire des propositions quant

  • aux objectifs,
  • aux programmes,
  • aux horaires,
  • aux méthodes d'enseignement,
  • aux manuels,
  • au nombre et au genre des devoirs et
  • aux critères d'évaluation et de cotation dans les différentes branches de l'enseignement musical.

Elle est en outre appelée à émettre des avis concernant la coordination de l'enseignement dans plusieurs branches ou dans plusieurs types d'enseignement.

Les membres de la commission sont nommés par le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. La commission se compose d’un représentant de chacun des conservatoires, deux représentants des écoles de musique représentées par l’Association des écoles de musique (AEM), un représentant du Syndicat intercommunal des Villes et Communes luxembourgeoises (SYVICOL) et un représentant de l’Union Grand-Duc Adolphe (UGDA).

Composition de la commission nationale des programmes (mandats 2017-2020)

Le Commissariat à l’enseignement musical

Un commissaire à l'enseignement musical assiste la commission nationale des programmes et veille à l'observation de ses recommandations et décisions dans les différentes institutions d'enseignement musical (conservatoires, écoles et cours de musique) à travers le pays.

Le commissaire :

  • veille, en collaboration avec les représentants des communes, à l’exécution des décisions de la commission nationale des programmes, notamment en effectuant des visites des institutions d’enseignement musical ;
  • participe, chaque fois qu’il le juge utile, aux jurys des examens et concours en tant qu’observateur pour veiller à l’équivalence des critères d’évaluation et des diplômes au niveau national ;
  • organise, en collaboration avec les conservatoires de musique, l’examen pour l’obtention du diplôme supérieur au niveau national ;
  • conseille les institutions d’enseignement musical pour tous les problèmes dans les domaines pédagogique et culturel que celles-ci lui soumettent ;
  • conseille le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, notamment dans le cadre de l’initiation à la musique;
  • conseille le ministre de l’Enseignement supérieur en ce qui concerne les reconnaissances des diplômes et titres ;
  • examine les demandes en obtention de l’aide à l’enseignement musical.

Les établissements d’enseignement musical

Subventions

L’État accorde une aide aux parents pour une prise en charge du minerval (frais d’inscription) dans l’enseignement musical.

Prise en charge du minerval

  • Mis à jour le 03-07-2019