Observatoire national de la qualité scolaire

L’Observatoire national de la qualité scolaire a pour mission d’évaluer et de superviser la qualité de l’enseignement dispensé dans le système éducatif. Il s’agit d’une structure indépendante qui a un rôle d’expertise, en apportant une vision objective sur l’état du système scolaire. L’Observatoire évalue de manière systémique la qualité du système scolaire et la mise en œuvre des politiques éducatives. Il n’évalue donc pas le travail individuel des enseignants, mais l’organisation et le fonctionnement des écoles, des lycées et des services du ministère responsable de l’enseignement.

Huit observateurs

L’Observatoire se compose de huit observateurs, recrutés soit dans la fonction publique, soit dans le secteur privé. Ils travaillent en toute indépendance en ce qui concerne leurs constats et leurs recommandations.

Pour remplir leurs missions, les observateurs analysent les études et les résultats des évaluations nationales ainsi que les études internationales concernant le Luxembourg. L’Observatoire associe à son travail des experts scientifiques, des instituts de recherche et des universités (l’Université du Luxembourg, le Luxembourg Centre for Educational Testing (LUCET), le Service de coordination de la recherche et de l'innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT) …). 

À la rencontre de tous les acteurs du système éducatif

Dans les écoles, les observateurs rencontrent le directeur, le comité d’école ou le conseil d’éducation ou autre représentation du personnel ainsi que d’autres membres de la communauté scolaire. Ils se concertent avec le directeur pour assister à des cours d’enseignement ou à des situations d’apprentissage des élèves servant à illustrer la pratique pédagogique de l’établissement scolaire.

Les observateurs peuvent également rencontrer les représentations nationales des parents, des élèves, des étudiants, des enseignants et des communes ainsi que les chambres professionnelles.

Des rapports publics

L’Observatoire établit annuellement un rapport d’activités et au moins un rapport thématique sur un domaine prioritaire ainsi que, tous les trois ans, un rapport national sur le système scolaire avec ses constats et ses recommandations.

Ces rapports sont soumis au gouvernement et à la Chambre des députés et sont rendus publics sur le site du ministère responsable de l’enseignement.

  • Mis à jour le 02-10-2018