Apprentissages

L'enseignement est fondé sur les compétences, c'est-à-dire sur la capacité de l'enfant à utiliser ses connaissances pour produire un résultat. Il doit pouvoir mobiliser ses savoirs et son savoir-faire dans des situations concrètes et nouvelles, à l’école comme dans la vie. Si les apprentissages de la grammaire et des tables de multiplication demeurent indispensables, l'enseignement doit mettre les savoirs en action. Cette approche par compétence motive l'enfant qui perçoit davantage le sens de ce qu'il apprend.

Des socles de compétences à atteindre à la fin de chaque cycle sont définis pour chaque domaine de développement et d'apprentissage. Ces socles regroupent les connaissances et les compétences indispensables pour passer d’un cycle à l'autre.

Le plan d’études détaille pour chacun des domaines de développement et d'apprentissage de l'enseignement fondamental:

  • les socles de compétences à atteindre par les élèves à la fin de chaque cycle d'apprentissage ;
  • les programmes relatifs aux enseignements à dispenser ;
  • les grilles des horaires hebdomadaires.

Au cycle 1

L’apprentissage de l’enfant au cycle 1 est considéré avant tout comme une expérience sociale impliquant des interactions riches de sens. Des situations diversifiées permettent à l’enfant d’interagir avec ses pairs et les personnes de son entourage ainsi que de manipuler une multitude de matériels et d’objets. Les compétences à acquérir s'inscrivent dans les domaines de développement et d’apprentissage suivants :

  • le raisonnement logique et mathématique ;
  • le langage, la langue luxembourgeoise, l'éveil aux langues et l'initiation à la langue française ;
  • la découverte du monde par tous les sens ;
  • la psychomotricité, l'expression corporelle et la santé ;
  • l'expression créatrice, l'éveil à l’esthétique et à la culture;
  • la vie en commun et les valeurs.

Aux cycles 2 à 4

Les compétences à acquérir s'inscrivent dans les domaines de développement et d’apprentissage suivants :

  • l’alphabétisation, les langues allemande, française et luxembourgeoise, ainsi que l’ouverture aux langues ;
  • les mathématiques ;
  • l’éveil aux sciences et les sciences humaines et naturelles ;
  • l’expression corporelle, la psychomotricité, les sports et la santé ;
  • l’éveil à l’esthétique, à la création et à la culture, les arts et la musique ;
  • la vie en commun et les valeurs enseignées à travers le cours « vie et société ».

Différenciation

Les enseignants sont encouragés à prendre en charge les élèves dès les premiers signes de difficultés et à stimuler les plus doués :  c’est la mise en œuvre de la différenciation. Celle-ci est devenue indispensable face à des élèves aux capacités et aux bagages de plus en plus hétérogènes. Elle est un facteur de justice sociale.

  • Mis à jour le 18-09-2018