Recrutement de détenteurs d’un bachelor en relation avec un des objectifs de l’enseignement fondamental

L’accès au concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur est ouvert aux détenteurs d’un bachelor en relation avec un des objectifs de l’enseignement fondamental qui ont réussi une formation en cours d’emploi proposée par l’Institut de formation de l’Éducation nationale (IFEN).

Le mécanisme de recrutement de détenteurs d’un bachelor en lien avec un des objectifs de l’enseignement fondamental pourra être déclenché jusqu’en septembre 2023 sous condition que le nombre de candidats inscrits au concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur est inférieur au nombre de postes à pourvoir.

Retenus sur dossier, les candidats sélectionnés par la commission de recrutement profitent d’un engagement en tant que chargés de cours classés au groupe d’indemnité A2 (CDI) et participent, durant leur première année de service, aux formations du certificat de formation pédagogique en cours d’emploi de 246 heures offertes par l’Institut de formation de l’éducation nationale (IFEN). Ils bénéficieront de quatre leçons de décharge d’enseignement hebdomadaires durant la première année de service afin de pouvoir suivre les formations.

La réussite aux épreuves du certificat de formation pédagogique leur permettra de se présenter à l’option « C2-4 » du concours de recrutement et d’accéder à la fonction d’instituteur sous les mêmes conditions que le candidat détenteur d’un bachelor en sciences de l’éducation (épreuves préliminaires, classement en rang utile, …). Un classement en rang utile dans le concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur permettra aux chargés de cours d’accéder au statut de fonctionnaire-stagiaire.

Objectifs de l’enseignement fondamental

Les objectifs de l’enseignement fondamental sont définis comme suit dans la loi modifiée du 6 février 2009 portant organisation de l’enseignement fondamental.

L’enseignement fondamental vise à développer progressivement auprès des élèves :

  • les connaissances et compétences langagières, mathématiques et scientifiques ;
  • les facultés intellectuelles, affectives et sociales et les capacités de jugement ;
  • la prise de conscience du temps et de l’espace ainsi que la compréhension et le respect du monde environnant par l’observation et l’expérimentation ;
  • les habilités motrices et les capacités physiques et sportives ;
  • les aptitudes manuelles, créatrices et artistiques et
  • la citoyenneté, le sens de la responsabilité et le respect d’autrui,

afin de les rendre aptes à suivre des études ultérieures et à apprendre tout au long de la vie.

Public cible

Sont susceptibles de bénéficier des formations du certificat de formation pédagogique  en cours d’emploi proposées par l’Institut de formation de l’éducation nationale et d’un engagement à partir du 1er septembre 2019 à durée indéterminée en tant qu’employé de l’État classé au groupe d’indemnité A2les candidats remplissant l’une des conditions suivantes :

  • être détenteur d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur reconnu par l’État et sanctionnant l’accomplissement avec succès d’un bachelor en lien avec un des objectifs de l’enseignement fondamental définis dans le chapitre 1er, section 3, de la loi modifiée du 6 février 2009 portant organisation de l’enseignement fondamental ou de son équivalent ;
  • être détenteur d’un diplôme d’études supérieures préparant à la fonction d’instituteur remplissant les conditions de langue en vue de l’admission au concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur ;
  • être détenteur d’un diplôme d’études supérieures préparant à la fonction d’instituteur n’ayant pas encore réussi aux épreuves préliminaires réglant l’admission au concours.

Procédure de recrutement

Le mécanisme de recrutement de détenteurs d’un bachelor en lien avec un des objectifs de l’enseignement fondamental pourra être déclenché jusqu’en septembre 2023 sous condition que le nombre de candidats inscrits au concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur est inférieur au nombre de postes à pourvoir. Dans le cadre de l’organisation de l’année scolaire 2019/2020, les candidats intéressés remplissant l’une des conditions reprises dans la rubrique « Public cible » peuvent introduire un dossier de candidature du 13 mai au 24 juin 2019 suivant les modalités explicitées ci-après.

Réunion d’information

Une réunion d’information concernant le déroulement du recrutement, les formations proposées par l’IFEN et les conditions d’accès à la fonction d’instituteur-fonctionnaire aura lieu le jeudi 23 mai 2019 à 19.00 heures sur le site Edupôle à Walferdange (salle Auditoire). Toute personne intéressée peut participer à cette réunion sans qu’une inscription préalable ne soit requise.

Remise du dossier de candidature

L’appel à candidatures est dorénavant accessible sur le site www.men.lu. Tout candidat introduisant un dossier de candidature est prié de compléter préalablement le formulaire en ligne.

Complémentairement au formulaire, les candidats intéressés seront tenus de transmettre un dossier de candidature reprenant les documents suivants au MENJE :

  • une lettre de motivation ;
  • un curriculum vitae ;
  • une copie du diplôme luxembourgeois de fin d’études secondaires ou secondaires techniques ou d’un diplôme reconnu équivalent ;
  • une copie du diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur reconnu par l’État et sanctionnant l’accomplissement avec succès d’un bachelor en lien avec un des objectifs de l’enseignement fondamental définis dans le chapitre 1er, section 3, de la loi modifiée du 6 février 2009 portant organisation de l’enseignement fondamental ou de son équivalent, inscrit au registre des titres de formation, section  de  l’enseignement  supérieur, prévu par la loi du 28 octobre 2016 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles (Conformément à la décision du 18 mai 2015 du Comité de Ministres Benelux relative à la reconnaissance mutuelle automatique générique de niveau des diplômes de l’enseignement supérieur, l’inscription d’un diplôme de l’enseignement supérieur délivré dans un État membre du Benelux se fera d’office dans le registre des titres d’enseignement supérieur) ;
  • les bulletins N°3 et N°5 du casier judiciaire récents (moins de 30 jours)

Le dossier de candidature est à transmettre à l’adresse suivante :

Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse
Service de l’enseignement fondamental – Bureau 206
29, rue Aldringen
L-1118 Luxembourg

Seuls les candidats introduisant toutes les pièces mentionnées ci-dessus et complétant le formulaire en ligne pourront être retenus par la commission de recrutement lors de la première phase du recrutement.

Au cas où des problèmes surviendraient pendant que les candidats complètent le présent formulaire et pour toute question complémentaire, ces derniers sont priés de contacter Monsieur Georges Strauss (tél.: 247-85931; courriel: recrutement.ef@men.lu) du Service de l'enseignement fondamental au Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse.

Remarques

Les candidats intéressés, dont la remise du bachelor en relation avec un des objectifs de l’enseignement fondamental aura lieu après la date limite mentionnée dans l’appel aux candidatures, pourront néanmoins introduire leur dossier de candidature. Ils sont priés d’indiquer clairement la nature du diplôme qu’ils sont en train d’achever et de fournir dans les meilleurs délais le diplôme en question ou, le cas échéant, une attestation de réussite. Dès obtention du diplôme d’études supérieures, les candidats remettent une copie de ce dernier au Ministère et, le cas échéant, ils procèdent sans délais à l’inscription de ce dernier au registre des titres de formation, section  de  l’enseignement  supérieur, prévu par la loi du 28 octobre 2016 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles (Conformément à la décision du 18 mai 2015 du Comité de Ministres Benelux relative à la reconnaissance mutuelle automatique générique de niveau des diplômes de l’enseignement supérieur, l’inscription d’un diplôme de l’enseignement supérieur délivré dans un État membre du Benelux se fera d’office dans le registre des titres d’enseignement supérieur).

Perspectives de carrière

Les candidats retenus par la commission de recrutement seront engagés au 1er septembre 2019 à durée indéterminée en tant qu’employé de l’État et ils seront classés au groupe d’indemnité A2 (carrière supérieure en tant qu’employé au niveau bachelor auprès de l’État). Dans le cadre de la liste des postes d’instituteurs vacants, le ministre les affectera soit à une direction de l’enseignement fondamental, soit, pour une année scolaire, à une commune, une classe ou école de l’État, afin de pourvoir un poste d’instituteur resté vacant.

La réussite aux épreuves du certificat de formation pédagogique leur permettra de se présenter à l’option « C2-4 » du concours de recrutement. Un classement en rang utile dans le concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur permettra aux chargés de cours d’accéder au statut de fonctionnaire-stagiaire.

Tâche des employés

La tâche hebdomadaire d’enseignement direct des candidats affectés dans le cadre de ce recrutement à la réserve de suppléants consiste en 24 leçons hebdomadaires d’enseignement direct aux cycles 2-4. L’enseignement direct comprend la conduite des leçons, la préparation des leçons, la correction des devoirs, la documentation et l’évaluation des progrès des élèves ainsi que la participation aux réunions de service.

Les chargés de cours qui suivent la totalité des formations du certificat bénéficient de quatre leçons de décharge d’enseignement hebdomadaires durant la première année de service. Si une dispense est accordée, la décharge dont bénéficie le chargé de cours est diminuée proportionnellement au volume de la dispense accordée.

Dans le cadre de la liste des postes d’instituteurs vacants, le ministre les affectera pour une année scolaire, soit à une direction de l’enseignement fondamental, soit à une commune, une classe ou école de l’État, afin de pourvoir un poste d’instituteur resté vacant.

Afin d’assurer le bon déroulement de l’insertion professionnelle, les nouveaux membres de la réserve de suppléants, détenteurs d’un bachelor en relation avec un des objectifs de l’enseignement fondamental et participant aux formations du certificat en cours d’emploi à l’IFEN interviennent exclusivement dans les classes des cycles 2-4. La démarche à suivre par les candidats retenus par la commission de recrutement pour briguer un poste de la liste 2 leur sera communiquée dans un document transmis avec la décision de la commission de recrutement.

Ils suivront en cours d’emploi les formations d’un volume de 246 heures en vue de leur admissibilité au concours réglant l’admission au stage préparant à la fonction d’instituteur (carrière supérieure en tant que fonctionnaire au niveau bachelor auprès de l’État).

Formations

Différents parcours de formation théorique adaptés au profil des candidats

  • Les candidats détenteurs d’un bachelor en relation avec un des objectifs de l’enseignement fondamental suivront une formation théorique de 246 heures qui se compose des modules suivants :

  • un module de législation (30 heures) ;
  • un module de pédagogie générale et psychologie de l’enfance (50 heures) ;
  • plusieurs modules qui ciblent les théories et concepts de base de l’apprentissage et de l’enseignement ainsi que les objectifs de l’enseignement fondamental avec les domaines de développement et d’apprentissage de l’enseignement fondamental (total de 166 heures).

La réussite aux épreuves du certificat permettra au candidat de se présenter au concours réglant l’accès à la profession d’instituteur (option « C2-C4 »).

  • Les candidats qui ont suivi des études de bachelor en sciences de l’éducation qui disposent de la seule qualification pour l’une des deux options, « option C1 » ou « option C2 à C4 » et/ou qui n’ont pas encore réussi aux épreuves préliminaires suivent une formation théorique de 246 heures qui se compose comme suit :

  • un module de législation (30 heures) ;
  • un module de 116 heures portant sur le développement des compétences langagières soit allemandes, soit françaises selon les résultats obtenus par le chargé de cours aux épreuves préliminaires ;
  • plusieurs autres modules d’un volume total de 100 heures qui donnent droit à une autorisation d’enseigner dans les quatre cycles de l’enseignement fondamental et permettent donc au candidat de se présenter soit à l’une, soit à l’autre, soit aux deux options du concours (l’une préparant à la fonction d’instituteur habilité à enseigner au cycle 1 de l’enseignement fondamental ; l’autre préparant à la fonction d’instituteur habilité à enseigner aux cycles 2, 3 et 4 de l’enseignement fondamental).

Une dispense d’un ou de plusieurs modules de formation théorique et des épreuves y relatives peut être accordée par le ministre au chargé de cours en fonction du parcours de formation initial de ce dernier et/ou de la réussite aux épreuves préliminaires.

L’organisation de l’horaire de la formation théorique

Pendant l’année scolaire 2019-2020, les chargés de cours qui suivent la totalité de la formation théorique n’ont pas de cours en classe les mercredis, ceci sur base de la décharge accordée. Leurs séances de formation sont programmées en grande majorité sur les mercredis matin et après-midi et en très faible partie sur les mardis et jeudis après-midi.

Pour les chargés de cours bénéficiant d’une dispense, les séances de formation sont programmées pendant l’année scolaire 2019-2020 sur un ou deux après-midi (mardi, mercredi, jeudi) par semaine et en partie sur les samedis matin et/ou après-midi.

Une formation pratique

Le lien entre la formation théorique et la pratique professionnelle est créé par un accompagnement assuré par une personne de référence et des observations dans la classe de cette dernière.

Évaluation des formations théorique et pratique

La formation théorique est évaluée par quatre préparations écrites qui documentent la préparation, la mise en œuvre, l’évaluation et l’analyse réflexive de quatre leçons d’enseignement sur des domaines d’apprentissage différents et par un examen de législation.

La formation pratique est sanctionnée par une inspection dans une classe de l’enseignement fondamental. L’inspection est assurée par un directeur de l’enseignement fondamental et la personne de référence du chargé de cours et comprend une observation en classe, l’évaluation d’une préparation de leçon et un entretien à l’issue de l’observation de classe.

L’employé réussit la formation s’il obtient au moins la moitié du total des points aux épreuves de la formation théorique et au moins la moitié du total des points à l’épreuve de la formation pratique. Si le chargé de cours ne réussit pas la formation à la première session, il est autorisé à se présenter à une seconde session. En cas d’échec à la seconde session, il est autorisé à se présenter une seconde fois aux formations du certificat de formation pédagogique. Le nombre des participations aux épreuves sanctionnant le certificat de formation pédagogique n’est pas limité.

La réussite avec deux tiers des points à l’examen de législation donnera lieu ultérieurement à une dispense de la formation en législation et à l’épreuve certificative dans le cadre du stage préparant à la fonction d’instituteur de l’enseignement fondamental.

Des dispenses peuvent être accordées

Une dispense du module de compétences langagières de 116 heures peut être accordée par le ministre à l’employé qui a réussi aux épreuves préliminaires de langues.

Une dispense des autres modules de formation théorique et des épreuves y relatives peut être accordée par le ministre au chargé de cours qui a suivi une formation axée sur les contenus d’un ou de plusieurs cours des modules de formation théorique.

Si une dispense est accordée, la décharge dont bénéficie le chargé de cours est diminuée proportionnellement au volume de la dispense accordée.

Le cycle de formation de début de carrière des employés

L’employé qui échoue au certificat de formation pédagogique continue sa voie au cycle de formation de début de carrière des employés et suit 30 heures de formation du cycle de formation de début de carrière durant sa deuxième année de service. Suivant les dispositions légales en voie de procédure législative, les épreuves d’évaluation du cycle de formation de début de carrière sont supprimées.

  • Mis à jour le 14-05-2019